29/10/2020
NOUVELLES CONSIGNES CONFINEMENT
MISE A JOUR DES INFORMATIONS A VENIR LA SEMAINE PROCHAINE

 

La lutte contre la propagation de la Covid-19 est une priorité pour l'Université de Nantes. L'établissement invite les étudiants et les personnels à une responsabilisation collective pour pouvoir étudier et travailler dans des conditions permettant de préserver la santé de chacun.
Vous trouverez ci dessous un espace d'information qui recense toutes les mesures sanitaires, et répond aux questions.
Les informations ci-dessous seront actualisées au fur et à mesure de l'évolution sanitaire.
Dernière mise à jour le 26 octobre

Les réponses à vos questions

Les mesures sanitaires à appliquer

Trois mesures phares sont instaurées pour réserver la santé de chacun : le port du masque obligatoire en tout lieu et toute situation, le lavage des mains systématique, la distance d'un mètre entre chaque personne.
Les consignes sanitaires

Pensez à désinfecter votre espace de travail

En cours de journée, aérez l’espace autant que possible
Pulvérisez du spay désinfectant sur du papier essuie-mains et nettoyez :
  • Lampe de bureau
  • Téléphone
  • Clavier et souris
  • Chaise / Fauteuils – Point de vigilance : accoudoirs
  • Interrupteurs
  • Poignées de porte – Point de vigilance : 2 côtés des portes

Travail à distance, adaptation des horaires

Le port du masque est obligatoire dans les bureaux, les open-spaces, les couloirs et dans les salles de réunion, et ce, même s’il y a distanciation physique. Seuls les personnels qui travaillent dans des bureaux individuels pourront enlever le masque.

Recours au travail à distance

Afin de limiter les contacts et donc les risques de transmission du virus dans les espaces clos, le travail à distance est fortement encouragé pour les personnels travaillant en bureau partagé et les personnes vulnérables, sous réserve :
  • que leurs missions soient télétravaillables ;
  • qu’ils disposent des conditions matérielles et techniques nécessaires pour la réalisation de ces missions.
Ce travail à distance sera mis en place sous réserve des nécessités de service et après validation du chef de service, déterminant notamment les modalités pratiques (nombre de jours concernés dans la semaine, possibilité de mise en place de roulements entre collègues d’un même bureau, etc.).

Les personnels sont invités à se référer au guide du travail à distance mis à jour et disponible sur l’intranet.

Adaptation des horaires de travail

Dans la mesure du possible, il est demandé d’échelonner les horaires d’arrivée sur site, pour limiter les flux croisés, en adaptant les horaires des agents. Il est important de veiller particulièrement à ce que les mesures organisationnelles restent compatibles avec les contraintes personnelles (lieu du domicile, disponibilité des transports en commun …).

Dernière MAJ 15/09/2020

Quelles informations donner aux étudiants ?

Toutes les réponses aux questions que peuvent se poser les étudiants sont mises à jour sur un espace d'information sur leur intranet :
Consulter cet espace

En cas de symptômes évocateurs du COVID

L’entrée sur les sites universitaires n’est pas autorisée aux personnes (étudiants, personnels, visiteurs extérieurs) présentant l’un des signes suivants : perte de goût et/ou de l’odorat.  
De la même manière une personne manifestant plusieurs symptômes parmi les  signes évocateurs suivants : fièvre, toux, éternuements répétés, mal de gorge, nez qui coule, maux de tête inhabituels, difficulté à respirer, fatigue intense inexpliquée ne doit pas se rendre sur les campus universitaires.
  • Ne venez pas travailler, isolez-vous chez vous
  • Prévenez votre hiérarchie de votre absence
  • Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant (de préférence en téléconsultation) qui vous prescrira un test
  • Suite à la consultation, transmettez le certificat médical donné par votre médecin à la DRHDS. Vous êtes placé-e en arrêt maladie.
  • Informez votre hiérarchie des préconisations données par le médecin (durée arrêt de travail par ex.)
Si vous avez des difficultés à respirer, appelez le 15.

Si votre test est positif

  • Informez votre hiérarchie de la prolongation de votre absence  
  • Isolez-vous strictement chez vous pendant 7 jours
  • Préparez la liste des personnes que vous avez rencontrées et avec lesquelles vous n’avez pas respecté les gestes barrières
  • Reprenez rendez-vous avec votre médecin traitant qui vous donne un nouveau certificat médical à transmettre à la DRHDS (prolongation de l’arrêt de travail)
  • Informez le médecin du travail du résultat positif de votre test par mail (Pierre.Derotalier@univ-nantes.fr) et transmettez lui votre agenda des 10 derniers jours

Dernière MAJ 15/09/2020

En cas de test positif au COVID

  • Après un test positif par RT-PCR ou test sérologique, votre cas de COVID est confirmé.
  • Ne venez pas travailler, isolez-vous chez vous
  • Préparez la liste des personnes que vous avez rencontrées et avec lesquelles vous n’avez pas respecté les gestes barrières
  • Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant (de préférence en téléconsultation) qui vous donne un certificat médical que vous transmettez à la DRHDS. Vous êtes placé-e en arrêt maladie.
  • Prévenez votre hiérarchie de votre absence
  • Informez le médecin du travail du résultat positif de votre test par mail (Pierre.Derotalier@univ-nantes.fr) et transmettez lui votre agenda des 10 derniers jours
  • Isolez-vous strictement chez vous pendant 7 jours.

Si vous avez des difficultés à respirer, appelez le 15.
Dernière MAJ 15/09/2020

En cas de contact avec une personne testée positive sans avoir appliqué les mesures barrières

Vous êtes considéré comme cas contact si vous avez été en contact avec une personne testée positive au COVID sans avoir appliqué les mesures barrière :
dans un délai de 48h précédant les symptômes de la personne positive (si personne symptomatique) et après,
ou
- dans un délai de 48 h précédent le résultat du test positif (si la personne n'est pas symptomatique) et après.

Dans ce cas : 
  • Isolez-vous chez vous pendant 7 jours
  • Prenez rendez-vous pour un test entre 5 et 7 jours après le contact
  • Prévenez votre hiérarchie de votre absence
  • Si vous n’avez pas de de symptômes et que vos missions sont télétravaillables, travaillez à distance (guide du travail à distance)
  • Si vous avez des symptômes, voir la question « En cas de symptômes évocateurs du Covid »
  • Si vos missions ne sont pas télétravaillables, vous serez placé-e en autorisation spéciale d’absence (ASA) par votre supérieur hiérarchique pour une durée de 7 jours maximum. L'ASA est enregistrée dans le logiciel de gestion du temps. Aucun justificatif ne vous sera demandé.
Dernière MAJ 02/10/2020

En cas de contact sans respect des gestes barrières avec une personne potentiellement atteinte du COVID (personne symptomatique mais test non-réalisé)

  • Dans l'attente du résultat du test de votre contact, si vos missions sont télétravaillables et après accord de votre encadrant-e, travaillez à distance (guide du travail à distance)
  • Si vos missions ne sont pas télétravaillables, vous retournez travailler sur site en respectant scrupuleusement les gestes barrières
  • Si le résultat du test de votre contact est positif, vous êtes "cas contact", dans ce cas reportez-vous à la question "En cas de contact avec une personne testée positive sans avoir appliqué les mesures barrières"
Dernière MAJ 15/09/2020

Personnes vulnérables

Vous êtes identifié-e comme une personne vulnérable (voir liste ci-dessous).
  • Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant (de préférence en téléconsultation) qui vous établira un certificat d'isolement, à transmettre à la DRHDS
  • Si vos missions sont télétravaillables, travaillez à distance (guide du travail à distance)
  • Si vos missions ne sont pas télétravaillables, vous serez placé en autorisation spéciale d’absence (ASA) par votre  supérieur hiérarchique. L'ASA est enregistrée dans le logiciel de gestion du temps.
*Personnes vulnérables : définition issue de l'article 2 du décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l'application de l'article 20 de la loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020
1° Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
2° Être atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise ;
  • médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
  • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
  • consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques
  • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

3° Être âgé de 65 ans ou plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;
4° Être dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.

Dernière MAJ 15/09/2020

Personnes à risque

Vous êtes identifié comme une personne à risque (voir liste ci-dessous).
  • Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant (de préférence en téléconsultation) qui vous établira une attestation confirmant que vous relevez des personnes à risque de Covid-19 grave
  • Si vos missions sont télétravaillables et après accord de votre encadrant-e, travaillez à distance (guide du travail à distance)
  • Si vos missions ne sont pas télétravaillables, vous retournez travailler sur site en respectant scrupuleusement les gestes barrières
*Personnes à risque de développer une forme grave de COVID : Avis du 19 juin 2020 du Haut Conseil de la Santé Publique sur la reprise de l’activité professionnelle des personnes à risque de forme grave de Covid-19 et mesures barrières spécifiques (en complément de l’avis du HCSP du 20 avril 2020)
- Personnes âgées de 65 ans et plus (même si les personnes âgées de 50 ans à 65 ans doivent être surveillées de façon plus rapprochée)
- Les personnes avec antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV
- Les diabétiques, non équilibrés ou présentant des complications    
- les personnes ayant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment)    
- Les personnes présentant une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm-2)    
- Les malades atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins    
- Les personnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie    
- Les femmes enceintes, au troisième trimestre de la grossesse, compte tenu des données disponibles et considérant qu’elles sont très limitées

Dernière MAJ 15/09/2020

Vivre avec une personne vulnérable ou à risque

Une personne de votre domicile est identifiée comme vulnérable ou à risque* (voir liste ci-dessous).
  • Si vos missions sont télétravaillables et après accord de votre encadrant-e, travaillez à distance (guide du travail à distance) avec un justificatif du médecin traitant
  • Si vos missions ne sont pas télétravaillables, vous retournez travailler sur site en respectant scrupuleusement les gestes barrières
*Personnes vulnérables : définition issue de l'article 2 du décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l'application de l'article 20 de la loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020
1° Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
2° Être atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise ;
  • médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
  • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
  • consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques
  • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

3° Être âgé de 65 ans ou plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;
4° Être dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.


 
*Personnes à risque de développer une forme grave de COVID : Avis du 19 juin 2020 du Haut Conseil de la Santé Publique sur la reprise de l’activité professionnelle des personnes à risque de forme grave de Covid-19 et mesures barrières spécifiques (en complément de l’avis du HCSP du 20 avril 2020)
- Personnes âgées de 65 ans et plus (même si les personnes âgées de 50 ans à 65 ans doivent être surveillées de façon plus rapprochée)
- Les personnes avec antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV
- Les diabétiques, non équilibrés ou présentant des complications    
- les personnes ayant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment)    
- Les personnes présentant une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm-2)    
- Les malades atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins    
- Les personnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie    
- Les femmes enceintes, au troisième trimestre de la grossesse, compte tenu des données disponibles et considérant qu’elles sont très limitées

Dernière MAJ 15/09/2020

Mon enfant de moins de 16 ans a des symptômes évocateurs du COVID

  • Si vous avez un mode de garde, poursuivez votre activité sur site
  • Si vous n’avez pas de mode de garde, prévenez votre hiérarchie de votre absence, en joignant une attestation sur l’honneur de l’absence du mode de garde.
  • Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant (de préférence en téléconsultation) qui vous établira une attestation pour garde d’enfant malade, à transmettre à la DRHDS
  • Si vos missions sont télétravaillables, travaillez à distance, dans les conditions à définir avec votre supérieur hiérarchique (guide du travail à distance)
  • Si vos missions ne sont pas télétravaillables, vous serez placé-e en autorisation d’absence « garde d’enfant malade » (droit annuel de 6 ou 12 jours en fonction des cas)
Dernière MAJ 15/09/2020

La classe ou l’école de mon enfant est fermée du fait du COVID

  • Si vous avez un mode de garde, poursuivez votre activité sur site
  • Si vous n’avez pas de mode de garde, prévenez votre hiérarchie de votre absence, en joignant une attestation sur l’honneur de l’absence du mode de garde.
  • Transmettez le justificatif de fermeture temporaire de la classe ou de l’école fourni par l’ARS, à votre supérieur hiérarchique, qui le fera suivre à la DRHDS
  • Si vos missions sont télétravaillables, travaillez à distance dans la mesure du possible (guide du travail à distance)
  • Si vos missions ne sont pas télétravaillables, vous êtes placé-e en autorisation spéciale d’absence. L'ASA est enregistrée dans le logiciel de gestion du temps.
Dernière MAJ 15/09/2020

La ventilation des locaux à l'Université dans le cadre de l'épidémie de COVID19

  • Il est indispensable de maintenir une aération ou une ventilation des locaux pour assurer un renouvellement de l’air satisfaisant.
  • Pour les bâtiments non pourvus de systèmes spécifiques de ventilation, il est recommandé de procéder à une aération régulière des pièces par ouverture des fenêtres avec les règles habituelles d’ouverture (10 à 15 minutes deux fois par jour).  
  • Pour les bâtiments pourvus de systèmes spécifiques de ventilation, il est recommandé de :
    • veiller à ce que les orifices d’entrée d’air et les fenêtres des pièces ne soient pas obstrués,
    • veiller à ce que les bouches d’extraction dans les pièces de service ne soient pas obstruées,
    • favoriser l’aération par ouverture des fenêtres quand cela est possible
    • vérifier le bon fonctionnement du groupe moto-ventilateur d’extraction de la VMC,

Dans le cadre de la préparation de la rentrée, les opérations de maintenance des systèmes de ventilation ont été anticipées.

De manière récurrente, dans  le contexte actuel de l'épidémie, une vigilance particulière est portée au bon fonctionnement de ces systèmes de ventilation qui n’ont pas vocation à être modifiés ou changés.

Restauration

Restaurants universitaires et cafétérias

Restauration sur place dans les salles de restauration de l’université

  • Elles seront équipées de matériel pour nettoyer les tables et les équipements type micro-ondes
  • Des solutions désinfectantes seront mises à disposition pour vous laver les mains avant et après la manipulation des équipements
  • Vous devrez nettoyer votre espace de restauration et les points de contact ; poignées par exemple

Pause déjeuner à l'intérieur des bâtiments

Vous avez la possibilité de déjeuner à l’intérieur des bâtiments uniquement dans les espaces dédiés, identifiables grâce à l’affiche ci-dessous et dans le respect strict des mesures sanitaires et de sécurité en vigueur dans le bâtiment.
Restauration autorisée
Dans ce cas, merci de bien vouloir respecter les consignes sanitaires et de sécurité en vigueur (issues de secours accessibles en permanence, ne pas manger dans les laboratoires, ne pas perturber ni gêner les flux de circulation, ne pas stationner dans les escaliers …)
L’ensemble des espaces collectifs mis à votre disposition pour déjeuner doivent  rester propres. Veillez à jeter l’ensemble de vos déchets dans une poubelle.
Respecter la règle des 3M :
  • Masque: le masque doit être retiré uniquement le temps du déjeuner.
  • Mains: lavage des mains obligatoire avant et après avoir déjeuné
  • Mètre: distanciation physique obligatoire en l’absence du port du masque
Dans la mesure du possible, évitez de partager la nourriture (paquets de chips, …).
 

Pratiques sportives et culturelles

La règle des 3 M s’applique pour les pratiques sportives et culturelles

  • Chaque fédération sportive définit ses règles sanitaires
  • Chaque fédération communiquera ses règles et elles seront appliquées
masquemainsdistance

Faire un signalement santé et sécurité au travail ou de danger grave et imminent ?

Organisation d'événements : quelles consignes sanitaires ?

L'Université de Nantes met en œuvre des mesures sanitaires indispensables pour limiter la circulation de la COVID-19, tout en maintenant, au mieux, la présence de notre communauté sur les campus.

Afin de connaître les mesures sanitaires applicables aux différents événements de l'université, nous vous invitons à consulter le document de référence. Nous vous remercions de veiller à l'application de ces mesures, en lien avec les préconisations des Ministères concernés (Sport, Culture), régulièrement mises à jour.
Dernière MAJ 19/10/2020

Les dispositifs d'écoute et de soutien pour les personnels

Merci à toutes et à tous !