Étudiant·es, membres du personnel ou visiteurs du campus yonnais, vous n’avez pas pu passer à côté des impressionnantes fresques d'ADOR sur les murs du campus.
Cet artiste qui expose aujourd’hui aux quatre coins du monde est invité depuis 2019 sur le campus de La Roche-sur-Yon dans le cadre du projet Campus Vert pour favoriser et valoriser l'implication artistique et culturelle.

> 2021 - Une carte blanche aux inspirations étudiantes

ADOR a investi l'un des murs extérieurs du campus yonnais avec un surprenant poussin napoléonien assez bavard, imaginé à partir de discussions entre l'artiste et étudiant·es de l'Université. L'emplacement de la fresque empêchant une peinture collective, ADOR a souhaité conservé la dimension participative de la première fresque réalisée sur le campus, en organisation des temps d'échange avec les étudiant·es afin que leurs idées soient mises à l'honneur. 

> 2019-2020 - Une fresque collaborative de A à Z

Réflexion collective sur la maquette, initiation aux techniques de peinture, découverte de l'univers du graff et du travail de l'artiste ADOR... Les étudiants et étudiantes volontaires sont partie prenante de l'ensemble du processus de réalisation des fresques. Cette première fresque participative est réalisée avec une vingtaine d'étudiant·es entre novembre 2019 et janvier 2020 sur le mur du hall de la BU.

 
 

Découvrez le reportage du VLIPP sur la fresque participative de 2020 :

 
 
 

Découvrez le reportage de Hashtag sur l'inauguration de la première fresque :



Présentation de l'artiste

ADOR est un graffeur français né à Nantes. Il a étudié les arts et a grandi dans le nord-ouest de la France. Adolescent, il commence à taguer et à dessiner avec d'autres graffeurs. En 2005, il peint une peinture murale dans son quartier. Quinze ans plus tard, il peint son art dans le monde entier, de Montréal à Shanghai.
 
Ses œuvres représentent son propre univers, rempli de personnages humanoïdes imaginaires, généralement à la bouche grande et au nez long. Le but de son travail est de raconter des histoires et de poser des questions. Les autres graffeurs, les bandes dessinées, l’actualité et son environnement sont sa source d’inspiration.