Personnel de l'université

Leslie DE BONT

Directrice Adjointe Formation Pôle Humanités - Professeure agrégée d'anglais - Recherches en littératures anglophones (CRINI)

Coordonnées

Faculté de psychologie Chemin de la Censive du Tertre BP 81227 44312 Nantes Cedex 3

Bureau
149
Tél
0253522894 (n° interne : 442894)
Mail
Leslie.Debont@univ-nantes.fr

Discipline(s) enseignée(s)

Anglais de la psychologie, Anglais pour la recherche (L et M Psychologie)
UEC Psychology and Fiction 
Thème, version et littérature (L1 Anglais FLCE et agrégation externe d'anglais)
Anglais: Textes théoriques du féminisme (M1 Etudes sur le genre)
 

Thèmes de recherche

Ecocriticism, place identity, littérature XIX-XXe siècles, littérature victorienne, littérature édouardienne, modernisme, écoféminisme, littérature indienne, Bildungsroman, littérature et psychologie, littérature et étude de cas, intertextualité, écriture autobiographique, idéalisme philosophique, New Woman fiction, May Sinclair, Ford Madox Ford, Stella Benson, soeurs Brontë, Annie Denton Cridge, Rokeya Sakhawat Hossain, Shubhangi Swarup, Sumana Roy

Activités / CV

Ouvrage
Le Modernisme singulier de May Sinclair. Paris : Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2019.

Publications récentes (sélection)
« ‘Si ce n’est pas vrai de la dynamite, c’est vrai des femmes’ : le corps révélateur dans Laura Willowes de Sylvia Townsend Warner », La Représentation de la sorcière et de la magicienne. Du XVIe à nos jours en Europe occidentale (eds. Émilie Hamon-Lehours et Ana Condé), Paris : Garnier Classiques, 2021 (193-213).

« ‘I saw at a glance that your case was exceptional, and that you also were Occult’: Comedy, magic and exceptional disabilities in Stella Benson’s Living Alone (1919) », Miranda 23 (2021, eds. Nicolas Boileau et Charlotte Estrade). https://journals.openedition.org/miranda/42498

« ‘I am so near to all these people’: narrative alterity in Ford’s The Good Soldier and Sinclair’s Tasker Jevons », Ford and the Other (ed. Isabelle Brasme), Montpellier : PULM, 2021 (155-173).

« ‘We are being made the victims of our own metaphors’: Language acquisition and streams of suppositions in May Sinclair's Mary Olivier: A Life (1919) », in Literature Compass Special issue, 2020 (eds. Rebecca Bowler & Claire Drewery).

« ‘Pure Time’ and the Female Psyche: Idealism, psychoanalysis, and the representation of time in May Sinclair’s fiction », Literature and Modern Time (ed. Trish Ferguson), Cham : Palgrave Macmillan, 2020 (185-207).

« ‘Effy’s Passion for the Mother Who Had Not Loved her was the Supernatural Thing’: Haunting as an expression of attachment in May Sinclair’s “The Intercessor” », Journal of the Short Story in English 70 (Spring 2018, ed. Gérald Préher): 57-72. https://journals.openedition.org/jsse/2013

« La Guerre et le dialogue discursif : idéalisme et intériorité à l’épreuve de la première guerre mondiale chez May Sinclair », Les Artistes et la guerre (ed. Isabelle Brasme), Paris : Michel Houdiard, Coll Essais sur l’art, 2018 (43-52).

« Portrait of the Female Character as a Psychoanalytical Case: The Ambiguous Influence of Sigmund Freud’s Case Histories on May Sinclair’s Novels », Rethinking Mind and Body: May Sinclair Collected Edition (eds. Rebecca Bowler et Claire Drewery), Edinburgh : EUP, 2016 (59-79).

« Ford, Sinclair, and War Heroism », The War and the Mind (eds. Rob Hawkes et Ashley Chantler), Edinburgh : EUP, 2015 (142-157).

« ‘I was the only one in the family who wasn’t quite sane’: être femme, épouse, mère et artiste dans The Creators (1910) de May Sinclair », Cahiers Victoriens et Edouardiens 79 (printemps 2014).

« Secrecy, Technique, and Language in Ford Madox Ford’s A Call (1910) and May Sinclair’s Anne Severn and the Fieldings (1922) », The Edwardian Ford Madox Ford (eds. Max Saunders et Laura Colombini), Amsterdam : Rodopi, 2013 (171-184).

Communications scientifiques récentes (sélection)
« ‘Perhaps he thinks he’s Jupiter’ : May Sinclair’s parody of the patriarchal self in Mr. Waddington of Wyck (1921) », conférence internationale Women Writers and Comedy 1890-1950, Lucy Cavendish College, Cambridge [en ligne], 17-18 septembre 2022.

« ‘Private and public memory […] were fused on the R.A.C. Route Guide’ : Archival objects, identity journeys and autobiographical memories in The Road to Lichfield (1977) by Penelope Lively », Journée d’Étude How Memory Works with Things, Université de Toulouse Jean-Jaurès [en ligne], 11 mars 2022.

« Lire l’enfermement un couteau à la main : étude d’une réédition du Papier peint jaune de Charlotte Perkins Gilman », conférence internationale Le Cercle étroit : Femmes à l’épreuve de l’enfermement dans la littérature et les arts du Moyen Âge à nos jours, Nantes Université, 2-4 décembre 2021.

« May Sinclair’s Romantic Corpus », congrès SAES Renaissances (atelier commun SEM/SEW), Université de Tours [en ligne], 3-5 juin 2021.

« An Ecofeminist Foremother? Rokeya Sakhawat Hossain’s oneiric representation of nature, technology and gender roles in “Sultana’s Dream” (1905) », 16e colloque de la SARI (Société d’Action et de Recherche des mondes Indiens) : Ecoféminisme: histoire, combats, perspectives, Université de Toulouse Jean-Jaurès [en ligne], 28 et 29 mai 2021.

« ‘They would say the ancient blessings where she would be free to be who she was’: La religion face aux violences de la technique dans Woman on the Edge of Time (1976) et He, She, and It (1991) de Marge Piercy, journées d’études Science-fiction, religion, théologie, Université Catholique de Lille [en ligne], 21 et 27 avril 2021.

« ‘Pure Time’ and the Female Psyche: Idealism, feminism and the representation of time in May Sinclair’s fiction », 2e congrès de la MSIA (Modernist Studies in Asia) Multiple Temporalities, Aoyama Gakuin University, Tokyo, 12-14 septembre 2019.

« ‘You haven’t let me call my soul my own’: Soul, psyche and ‘the thrill of nothingness’ in May Sinclair’s fiction », colloque international Persisting Souls in Literature, Art, History, Politics and Philosophy, Institut Catholique de Paris – Université Paris 7 Denis Diderot, 11-13 avril 2019.

« ‘We are being made the victims of our own metaphors’ »: Language, senses, sensations and suppositions in May Sinclair’s Mary Olivier », colloque international Stream of Consciousness Centenary, Sheffield Hallam University, 25-28 juillet 2018.

« ‘I Am So Near to All These People’: Alterity and the Fictions of the Self in Ford's The Good Soldier and Sinclair's Tasker Jevons », colloque annuel de la Ford Madox Ford Society, Université Paul Valéry - Montpellier 3, 8-9 septembre 2017.

« Of Short Stories and Case Histories: Pretheorisation and formal hybridity in May Sinclair’s short texts », colloque international Formes brèves et modernité, Université de Nantes (MSH Ange Guépin, projet FOBRALC), 26-27 janvier 2017.

« ‘Effy’s Love for her Mother was the Supernatural Thing’: Haunting as an Expression of Attachment in May Sinclair’s “The Intercessor” (1911) », colloque international Haunting in Short Fiction and its Adaptation, Université d’Angers – CRILA, 20-21 novembre 2015.

« May Sinclair et la Medico-Psychological Clinic de Londres (1913-1922) : réflexions pionnières sur l’art-thérapie », journée d’études Arts, environnement et pratiques médicales en Europe, Afrique et dans les Amériques, CRINI, Institut des Amériques, Université de Nantes, 13-15 novembre 2014.

Informations complémentaires

Co-directrice du séminaire PAGE
Traductrice


Grand public
« La Vie seule, roman inclassable de Stella Benson », Entretien pour le festival VOVF, https://www.festivalvo-vf.com/stella-benson/ (décembre 2020).
« Préface », Le Papier-peint jaune (nouvelle traduction du texte de Charlotte Perkins Gilman), Paris : Tendance Négative, 2020.
« Engagements au féminin pluriel: May Sinclair et la Première Guerre mondiale », « Les Terriennes » de TV5, http://information.tv5monde.com/terriennes/les-femmes-et-la-1ere-guerre-mondiale-may-sinclair-journaliste-engagee-volontaire-9572 (décembre 2014).
« May Sinclair and Psychology », May Sinclair Society, http://maysinclairsociety.com/may-sinclair-and-psychology/ (décembre 2013).