Intégrité scientifiqueQu'est ce que l'intégrité scientifique ?

L’intégrité scientifique est basée sur les principes suivants : honnêteté de la recherche sous tous ses aspects, capacité à rendre compte de la conduite de sa recherche, capacité professionnelle et esprit d’équité dans les travaux en collaboration, et gestion de la recherche au nom de tous.

Les principaux manquements à l’intégrité scientifique sont le plagiat (copier ou s’inspirer fortement du travail d’un autre sans le citer), la falsification ou embellissement des données, les pratiques douteuses dans la signature des publications, les conflits d’intérêt

Pourquoi l'Université de Nantes s'engage ?

L’Université de Nantes est engagée dans une politique ambitieuse en recherche et en innovation ; elle souhaite apporter « toutes les garanties nécessaires quant à l'honnêteté et la rigueur de la recherche, au regard des attentes légitimes de la société ». Elle s’inscrit donc dans une démarche mondiale d’information du public, d’information et de formation des chercheurs sur les bonnes pratiques dans la conduite des activités de recherche.

L’Université de Nantes s’est dotée de moyens (logiciel de détection de plagiat, charte anti-plagiat). Elle a nommé un référent intégrité scientifique en juin 2017, premier interlocuteur pour recevoir les demandes d’informations et de signalement des manquements et pour prodiguer tout conseil en matière de respect des principes déontologiques.

Guillaume DURAND, référent intégrité scientifique de l'établissement

Guillaume Durand Spécialiste en éthique médicale et en bioéthique, Guillaume Durand est Maître de conférences en Philosophie à l'Université de Nantes et rattaché à l'unité de recherche CAPHI (EA 2163).  Responsable du Master Éthique, il est Membre de la Consultation d'Éthique Clinique au CHU de Nantes, de la CEC du Pôle Hospitalier Mutualiste Jules Verne et coordonne la Consultation d'éthique clinique de la Cité Sanitaire à Saint-Nazaire. Il assure également la Direction du comité d'éthique de la recherche non interventionnelle. Coordinateur de nombreuses recherches en éthique clinique sur le don d’organes, la limitation et l’arrêt des traitements en réanimation pédiatrique ou encore l’interruption médicale de grossesse, il a publié de nombreux articles et ouvrages scientifiques dans ces domaines (voir CV).

La mission du référent intégrité scientifique est d'informer et de conseiller notre communauté universitaire sur l'intégrité scientifique en vue de la sensibiliser aux bonnes pratiques en la matière et en veillant à l'harmonisation et la mutualisation des bonnes pratiques observées sur le territoire national. De plus, sur sollicitation du président de l'université, d'un personnel de l'université ou de toute autre personne, il aura à analyser puis rendre des avis et recommandations sur des dossiers pour lesquels l'intégrité scientifique serait questionnée.