Après avoir obtenu le Statut National Étudiant-Entrepreneur, Jad Tarsissi a pu développer son projet entrepreneurial sans renoncer à sa 2ème année de Master STAPS Management du Sport. Il a suivi deux programmes d'accompagnement labellisés PÉPITE : "Émergence" lui a permis de structurer son idée et grâce à "Starter", il a pu substituer son stage de fin d'études pour se consacrer au développement de son projet. 

Jad Tarsissi - étudiant-entrepreneur - Université de Nantes


Peux-tu nous parler de ton projet ?

Je souhaite créer un nouveau réseau social, Room, une application mobile innovante destinée à celles et ceux qui s’intéressent à l’actualité sportive. L’idée est de remplacer les forums de supporters et centraliser les commentaires des réseaux sociaux actuels grâce à une seule et même application.

Quand t’es-tu intéressé à l’entrepreneuriat ? Quel a été le déclic pour te lancer ?

J’avais cette idée d’application mobile en tête depuis quelques temps. En mars 2019, j’ai eu le déclic à l’occasion du mois de l’entrepreneuriat organisé à l’Université de Nantes. J’étais alors en Master 1 STAPS Management du sport. J’ai assisté par curiosité au concours de pitch des étudiants-entrepreneurs de l’Université qui avait lieu au Pôle étudiant. Malgré le fait que je ne connaissais personne, je me suis senti bien accueilli par les participants !

J’ai ensuite demandé un rendez-vous avec la mission Entrepreneuriat de l’université pour discuter de mon projet et obtenir plus d’informations sur l’entrepreneuriat-étudiant. 

Suite à cette rencontre, en juin, j’ai décidé de faire la demande du SNEE (Statut National Étudiant-Entrepreneur) et ainsi intégrer le programme d’accompagnement "Émergence". Lorsque le programme a commencé en septembre, j’intégrais la 2ème année de Master STAPS Management du Sport.

Comment s’est articulé le programme "Émergence" avec tes études et que t’a-t-il apporté ?

Ce programme est rythmé par environ 2h d’ateliers toutes les deux semaines de septembre à décembre. Ces ateliers se déroulent après les cours vers 18h. Le programme m’a aidé à structurer mon idée et surtout m’a conforté dans mon choix de me lancer dans l’entrepreneuriat.

Comment as-tu ensuite intégré le programme "Starter" qui est un programme plus intense ?

En effet, le programme "Starter" est bien plus dense car il s’étend sur 4 mois à temps plein de mars à juillet. De nombreux ateliers sont assurés par des experts et des professionnels dans différents domaines.

En Master 2, nous avons un stage de fin d’année à réaliser. En accord avec mon responsable pédagogique, la direction de l’UFR STAPS et les chargés de projet entrepreneuriat du programme d’accompagnement, j’ai pu substituer mon stage de fin d’études pour intégrer Starter et me consacrer au projet qui me tenait à cœur.

Conseillerais-tu à d’autres étudiants en STAPS de conjuguer études et entrepreneuriat ?

Oui, je conseille vraiment d’essayer ! J’ai compris qu’un parcours jonché de réussites mais aussi d’échecs était plus riche qu’un parcours en ligne droite. Comme beaucoup d’étudiants, j’ai commencé en Licence 1 STAPS sans trop savoir ce que je souhaitais faire comme métier.

Après la L2 et L3 Éducation et motricité, la suite logique aurait été d’intégrer le Master MEEF. Cependant, mes expériences dans l’associatif étudiant, l’animation et surtout dans la direction de centres pour jeunes en été m’ont amené à tenter le Master STAPS Management du Sport.

C’est en multipliant les expériences, comme l’entrepreneuriat dans mon cas, que l’on sait ce qui nous correspond ou non. C’est une manière de dessiner son propre chemin. S’il s’avère que celui-ci n’est pas le bon, non seulement j’aurais essayé, gagné en expériences, connaissances et compétences que je pourrais valoriser sur mon C.V. et dans ma recherche d’emploi. Être étudiant-entrepreneur, c’est savoir concilier les études et le développement de projet pour toujours "retomber sur ses pattes".

Et si l’on essaie pas maintenant, quand le fera-t-on ?

Entreprendre, qu'est-ce que cela signifie pour toi ?

Entreprendre pour moi c'est ​​​tracer ma propre voie, tout en écoutant mon entourage. C’est aussi apprendre de mes erreurs, prendre des décisions, faire des choix, assumer des responsabilités et être fier des résultats, des réussites. Entreprendre, c’est oser avoir confiance en soi

Aidez Jad dans son projet !

Soutenez Jad dans la construction de son projet en répondant à ce questionnaire.