Objectif

La validation des études supérieures permet d'obtenir tout ou partie d'un diplôme par reconnaissance de formations suivies en dehors du système universitaire français. En cas de validation totale, le candidat se voit délivrer le diplôme visé sans retour en formation.

Conditions de recevabilité

Toutes les formations ne sont pas accessibles à la V.E.S., notamment le doctorat, les formations de santé, les diplômes intermédiaires comme le DEUG ou la maîtrise.

Pour la validation, sont prises en compte toutes les formations suivies en France ou à l'étranger : classes préparatoires aux grandes écoles, écoles privées, formations homologuées, diplômes étrangers.... Ne sont pas prises en compte les préparations aux concours non diplômantes.

Dossier

Le dossier de demande de validation des études est à retirer auprès de la scolarité concernée par le diplôme visé, et par le service de formation continue pour les adultes en reprise d'études. Il comprend des renseignements sur l'état civil du candidat et le(s) programme(s) de la (des) formation(s) qu'il a suivie(s). Complété d'un CV et d'une lettre de motivation, il est à déposer dans les délais impartis auprès du service de la scolarité qui procède à l'inscription au diplôme postulé.

Coût

Frais de dossier : 100€ (non remboursable en cas d'abandon)

Droits d'inscription universitaire : en 2017-2018, ils s'élèvent à 189,10 € pour une licence et 261,10 € pour un master.

Modalités

Sur la base de ce dossier et d'un entretien pour lequel le candidat reçoit une convocation, le jury du diplôme est souverain pour décider de l'étendue de la validation accordée :
  • En cas de validation totale du diplôme, la scolarité procède à l'édition du diplôme et le remet au candidat.
  • En cas de validation partielle, le jury établit la liste des unités d'enseignement validées et la liste des unités d'enseignement à suivre par le biais de la formation.
  • En cas de rejet de la demande, aucune unité d'enseignement n'est validée.