Artiste : Nathalie Talec
 
Emplacement : À la croisée des nouvelles rues créées entre les Beaux-Arts Nantes et la Halle 6 Ouest, pôle universitaire interdisciplinaire dédié aux cultures numériques.

Commanditaire : Nantes Université pour le 1% artistique des Halles.

Installation : 2020

L'œuvre : À travers cette œuvre, Nathalie Talec pose son regard sur le Quartier de la création, lieu emblématique de l’innovation technologique et culturelle nantaise, qui accueille la Halle 6 Ouest depuis septembre 2019.
Cette double figure monumentale a été pensée comme des allégories de la connaissance, du sensible et des aspirations et aventures pionnières humaines. Une des figures portent un masque de réalité virtuelle, l’autre un casque audio sans fil. Immobiles et disposées en miroir, ces deux figures évoquent une des formes du savoir scientifique et des expérimentations numériques, symboles du récent paysage architectural et culturel où elle est implantée.

L'artiste et son travail : Attirée par les Pôles et bercée par les récits anciens et modernes des explorateurs, Nathalie Talec crée depuis les années 1980 un univers scientifico- fictionnel poétiquement glacé. En quête de pureté et fascinée par l’action du froid, elle aborde à travers lui, les notions de perception, étudie l’action des phénomènes chimiques et atmosphériques sur les éléments et laisse se tramer des récits au gré de dessins, photographies, sculptures, installations... Nathalie Talec s’inspire d’écrits amateurs et savants, philosophiques et scientifiques, dévoilant des visions analytiques ou fictionnelles du monde à partir d’observations, d’hypothèses, de mesures, d’expériences et d’interprétations. Ses œuvres entretiennent une relation privilégiée aux personnages, réels ou fictifs, aux formes habitables ou nomades, et aux signes induisant un rapport constant à l’exploration et au voyage.

Matériaux : Biscuit de porcelaine