Depuis 2015, le programme Erasmus + s’ouvre hors Europe grâce à l’action Mobilité Internationale de crédits. L’objectif de cette action de permettre aux participants individuels de développer leurs compétences professionnelles et d’approfondir leurs connaissances interculturelles.

Il s’agit d’un projet de mobilité entre les pays du programme Erasmus + et des pays partenaires (hors Europe) du programme Erasmus+.

Ce volet permet de mettre en œuvre des mobilités d’études et de stages destinées aux étudiants (de 2 à 12 mois), des mobilités destinées aux enseignants-chercheurs (mission d’enseignement) et aux personnels administratifs (mobilité de formation).

Informations sur le programme

Pays et établissements partenaires

L’Université de Nantes participe à cette action avec 6 pays partenaires.

Convention 2018-20 : Tunisie, Côte d’Ivoire

  • Côte d'Ivoire : Institut Universitaire d'Abidjan
  • Tunisie : Université de Tunis, Université de Tunis El Manar (ENIT), Université de Carthage (INSAT)

►Convention 2019-22 : Cambodge, Liban et Mexique

  • Cambodge : Royal University of Law and Economics
  • Liban : Université Libanaise
  • Mexique : Université de Veracruzana

►Convention 2020-2023 : Albanie

  • Université de Tirana

Les types de mobilités disponibles

Convention 2019-22


Convention 2020-23

Financement Erasmus +

Le financement Erasmus + comprend une allocation de séjour et une allocation de voyage :

►Allocation de séjour

Allocation mensuelle, destinée à couvrir les frais de séjour dans le pays partenaire (logement, transports etc.)

  • Mobilité étudiante entrante : 850 euros / mois
  • Mobilité étudiante sortante : 700 euros / mois
  • Mobilité du personnel entrante : 160 euros / jour
  • Mobilité du personnel sortante : 180 euros / jour

►Allocation de voyage

Indemnité de voyage forfaitaire, destinée à couvrir les frais de voyage aller-retour :

  • Cambodge : 1500 euros
  • Liban : 530 euros
  • Mexique : 1500 euros
  • Albanie : 275 euros

Procédures et conditions

►Eligibilité

  • Etre inscrit / Travailler à l'Université de Nantes ou dans un des établissements partenaires
  • Etre inscrit / Travailler dans un des champs disciplinaires, formations et niveaux d'études concernés par le projet

►Critères

  • Mobilité étudiante : qualité du dossier académique, projet de mobilité, motivation, compétences linguistiques (le cas échéant)
  • Mobilité du personnel : lien avec le projet de coopération avec l’université partenaire,  projet académique / de formation en adéquation avec les besoins et priorités des établissements

►Procédure de candidature

  • Les candidats sont présélectionnés par leur université d’origine
  • L’université d’accueil procède à la sélection des bénéficiaires sur la base de la liste des étudiants présélectionnés fournie par l’établissement partenaire

Témoignages

Porteurs de projets et responsables de formation

►Patrick POTTIER, Université de Nantes
Coordinateur académique du projet Côte d’Ivoire (IGARUN)

p " L’université de Nantes entretient avec l’Institut Universitaire d’Abidjan (IUA) des relations académiques depuis plusieurs années. Le programme Erasmus + nous a tout d’abord permis de développer de nouveaux projets, comme celui de l’ouverture d’un master en Géomatique ingénierie de l’environnement et de l’aménagement, associant les deux équipes pédagogiques et facilitant les mobilités étudiants à l’international. Ce programme aura favorisé la professionnalisation des formations à l’IUA et la reconnaissance de l’établissement dans la formation supérieure en Côte d’Ivoire : l’IUA a été lauréat début 2020 du Prix de la meilleure université privée de Côte d’Ivoire. Les mobilités ont permis de renforcer l’internationalisation des échanges et de rapprocher nos équipes pédagogiques grâce à l’intégration d’approches contextuelles inhérentes aux réalités géographiques et sociales différentes de nos deux pays. Les résultats très bénéfiques de ce premier projet nous encouragent à participer à de prochaines programmations, pour aller plus loin dans les actions déjà engagées et ouvrir davantage les champs disciplinaires parties prenantes de ce programme."

►Eugène KONAN KOUADIO, Institut Universitaire d’Abidjan
Responsable du master Géomatique Ingénierie du développement, de l’environnement et de l’aménagement

e "L’accompagnement de nos collègues nantais pour la mise en place de notre master Géomatique à l’IUA dans le cadre de ce programme Erasmus+ MIC a été déterminant. Il nous a permis de nous apporter leur expertise dans l’organisation de notre maquette et nos syllabus, de renforcer notre équipe pédagogique dans des domaines de spécialités que nous n’avons pas à l’IUA, mais également de renforcer notre ouverture vers le monde professionnel de l’ingénierie territoriale d’une part en organisant notre cursus autour de disciplines de géomatique très appliquée, et d’autre part d’y intégrer des outils technologiques innovants comme le drone (pour les prises de vue aéroportées et ensuite le traitement numérique des données spatiales). Ces éléments nous ont permis d’acquérir aujourd’hui une reconnaissance auprès des structures professionnelles de l’aménagement en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest, ainsi que d’enrichir le public de nos étudiants avec l’arrivée de professionnels très demandeurs de ces domaines nouveaux de compétences."

Odile DELFOUR-SAMAMA, Université de Nantes
Coordinatrice académique du projet Côte d’Ivoire (Faculté de Droit et des sciences politiques)

ci "Le programme Ersamus + a été l’occasion de renforcer et d’enrichir les échanges entre l’IUA et l’Université de Nantes. La mobilité entrante a donné l’opportunité à 14 étudiants de l’IUA de suivre un semestre ou une année d’étude à la Faculté de droit et, au regard de leurs très bons résultats académiques, de témoigner de l’excellence des formations suivies à l’IUA. Les 2 mobilités sortantes, réalisées en doctorat, ont permis aux étudiants nantais de découvrir d’autres pratiques pédagogiques ainsi que le milieu socio-économique ivoirien. Les échanges administratifs et académiques ont, quant à eux, conduit à des échanges très riches sur les pratiques respectives ainsi qu’à investir plus largement des thématiques de recherche en lien avec les préoccupations de la sous-région. Le bilan, très positif, nous conduit donc à maintenir des relations humaines et institutionnelles étroites entre nos deux institutions."

►Jean AMON, Institut Universitaire d’Abidjan
Coordinateur des relations internationales, mobilité de formation à l’Université de Nantes

ci "Ce projet est une aventure humaine que nous avons pu vivre de son élaboration à sa réalisation. C’est véritablement une expérience unique au plan social, culturel mais surtout professionnel. De par nos différentes universités, j’ai pu aider les enseignants à la réussite de leur formation, suivre les doctorants dans leur besoins mais surtout œuvrer à l’accompagnement des étudiants  dans leur différente démarche. Le clou de ce partenariat est surtout le contact professionnel que j’ai pu établir auprès de la DRI à Nantes avec des collègues entièrement disposés à m’accompagner à la réussite de mon séjour de formation. Le projet Erasmus est un pour moi une opportunité pour des universités comme la nôtre et des personnes comme moi de pouvoir bénéficier de l’accompagnement  de d’autres structures afin mieux se construire. Je continuerai à militer afin que mon institution puisse en bénéficier pour son rayonnement."


Bénéficiaires

►Charles GBAHOUNGBA, Polytech Nantes
Mobilité de stage à l’Université de Tunis El Manar – Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis (3 mois)

« Mon stage en Tunisie a été une expérience très enrichissante pour moi autant sur le plan technique que relationnel. A l’ENIT, j’ai pu mettre en application des notions abordées dans ma formation et même les approfondir. Sur le plan relationnel, j’y ai trouvé une équipe très accueillante et très ouverte dans laquelle j’ai pu m’intégrer facilement. J’ai pu renforcer mon réseau professionnel à l’international. Ce stage m’a aussi permis de découvrir la Tunisie à travers la culture très diversifiée et les Tunisiens qui sont des personnes accueillantes. J’ai été marqué positivement et c’est une expérience que je suis prêt à revivre dans le futur. »

 

►Emmanuel KOUASSI, Institut Universitaire d’Abidjan (Côte d’Ivoire)
Mobilité d’études à l’UFR Droit et Sciences Politiques (6 mois)

« Le programme Erasmus + fut une expérience palpitante pour moi car cela m’a permis d’avoir une autre vision des choses sur le plan juridique mais aussi sur le plan social. C’est un programme qui doit être pérennisé en vue de permettre d’offrir d’autres cultures juridiques et sociales aux étudiants de divers horizons afin qu’ils puissent s’adapter aux défis internationaux »

►Victoire BA, Institut Universitaire d’Abidjan (Côte d’Ivoire)
Mobilité d’études à l’UFR Droit et Sciences Politiques (6 mois)

« La mobilité ERASMUS + a été une des plus belles expériences pour moi. En effet, elle m’a permis d’acquérir des qualités tant sur le plan scolaire que social : entre autres l’indépendance, l’autonomie financière et l’esprit d’initiative. Sur le plan scolaire, j’ai pu grâce à cette mobilité développer un esprit de recherche via internet sur des sites spécialement réservé aux étudiants à la faculté de droit de l’université de Nantes. De plus, cela a renforcé en moi un esprit de synthèse et une qualité rédactionnelle. »

Medhi SAYARI, Université de Carthage (INSAT - Tunisie)
Mobilité de formation à Polytech Nantes en 2019 – service de scolarité / relations internationales (1 semaine)

« Mon stage de formation à l'université de Nantes a été bénéfique tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel avec la connaissance et l'acquisition des nouvelles pratiques administratives. Il m’a permis d’avoir une idée générale sur l'ensemble du système d’enseignement supérieur français et notamment des réseaux des Polytech. Sur le plan personnel, c'était  une chance d’échanger des idées avec des collègues, de partager des connaissances et de vivre des moments d’adaptation ,d'ouverture d’esprit et d'amitié. Le programme d'échange ERASMUS  + est un plus pour chaque expérience ! »

 

► Carinelle ATAMECH, Université Libanaise (Liban)
Mobilité de stage à Polytech Nantes (6 mois)

“J’ai effectué un stage intitulé « Comparative Study of Authenticated Encryption Methods » sous la direction de Dr Safwan EL ASSAD au sein des laboratoires LS2N/IETR et en collaboration avec l’Université Libanaise. Cette mobilité qui était exceptionnelle, a influé ma vie personnelle et professionnelle. Dans le contexte de confinement, j’ai été obligée de maîtriser seule de nouveaux logiciels pour procéder et continuer mon projet. Je suis très ravie d’acquérir de nouvelles connaissances dans le domaine de la sécurité des données et mes tuteurs sont contents des résultats achevés. Je suis maintenant plus confiante et convaincue de mes capacités et je connais mes points forts et faibles. Après tout ce que j’ai vécu durant ces six mois, je suis plus capable de m‘adapter et d’agir dans de nouvelles situations, de penser et d’analyser les informations de manière critique. Je pense alors plus logiquement et je tire de bonnes conclusions. Accomplir une mobilité Erasmus +, c’est une chance de vie. J’avais beaucoup de doute à propos cette période, mais maintenant je suis sûre que c’est une expérience pleine de joie, succès et progrès. N’hésitez pas de postuler pour une telle mobilité, ça va améliorer votre vie et enrichir vos compétences linguistiques, culturels, académiques et sociales. »

►Imen OUERTANI, Université de Tunis (Tunisie)
Mobilité d’études à l’Université de Nantes, Département Sciences de l’éducation (6 mois)

 « Avant le confinement, j’ai pu profiter de la bibliothèque universitaire, des activités culturelles au théâtre universitaire et au pôle étudiant, des beaux paysages de la capitale historique de la Bretagne… Nantes est une très belle ville qui accueille plusieurs étudiants internationaux. J’ai profité des cours et des échanges avec les autres étudiants ;  j’ai pu construire des connaissances scientifiques et pratiques mais aussi des amitiés très enrichissantes. Au pôle étudiant et à la résidence universitaire, on a échangé les expériences sociales, culturelles et culinaires. Malgré le confinement, les cours sont poursuivis. J’ai pu collaborer avec les autres étudiants de la formation pour rédiger des dossiers collectifs et beaucoup de professeurs m’appelaient pour me soutenir pédagogiquement et psychologiquement. Grâce à l’expérience de mobilité, j’ai approfondi et consolidé mes connaissances et compétences méthodologiques. J’ai découvert de nouveaux champs d’analyse et ai beaucoup appris grâce à l’expérientiel et au collaboratif. J’ai amélioré mon français, mon anglais et mon espagnol. Et j’ai découvert d’autres cultures et expériences. C’est une expérience très enrichissante qui m’a amenée à mieux planifier mes projets d’avenir (projet de doctorat), à améliorer mes pratiques professionnelles et à m’ouvrir sur de nouvelles visions et horizons. »


Armel YAO, Institut Universitaire d'Abidjan (Côte d'Ivoire)
Mobilité d’études à l’Université de Nantes, IGARUN (6 mois)

y "Mon expérience du programme de mobilité internationale ERASMUS+ entre  l’Université de Nantes (IGARUN) et l’Institut Universitaire d’Abidjan (IUA) fut très enrichissante.  Elle m’a permis de découvrir de nouvelles cultures, et  d’expérimenter d’autres méthodes pédagogiques qui m’ont aidé à monter en compétence dans mon domaine de formation (la Géomatique). De plus, j’ai non seulement pu gagner en confiance et en ouverture  d’esprit, mais j’ai aussi appris à intégrer et me familiariser au  monde professionnel en France."