• Le 19 mai 2017

Chaque année, plus de 3800 étudiants étrangers sont accueillis par l'Université de Nantes. Un autre chiffre plus méconnu, celui des étudiants optant pour une mobilité à l'étranger dans le cadre de leur cursus. Ils sont chaque année plus de 1200 à partir réaliser un stage ou des études à l’étranger dans le cadre de leur cursus universitaire. Au cours de l'année 2015-2016, une forte progression des étudiants en mobilité a été enregistrée, atteignant près de 1300 étudiants.

Pour encourager la mobilité à l'étranger, l'université propose un accompagnement des étudiants dans leurs démarches administratives et les prépare en leur offrant notamment des cours gratuits de perfectionnement en langues.

 
  • Dépasser l'appréhension du départ à l'étranger
    Dès le début de l'année universitaire, les réunions se tiennent sur les campus pour informer les étudiants sur les possibilités d'études à l'étranger. "Pour la 2e année, pour être encore plus proche des usages de nos étudiants, nous organisons des webinars qui seront diffusés en direct sur YouTube, afin de permettre aux étudiants de poser leurs questions. Ces vidéos seront ensuite rediffusées sur leur intranet. Ces temps d'information sont une étape essentielle dans notre dispositif pour inciter les étudiants à passer le cap et faire le choix d'une mobilité internationale", explique Gwenaële Proutière-Maulion, vice-présidente en charge des affaires européennes et relations internationales. C'est aussi l'occasion pour eux d'exprimer et dissiper leurs éventuels doutes concernant la validation de l'année à l'étranger, les modalités de participation, les aides financières. (Les deux webinars seront organisé vendredi 28 avril de 12h30 à 13h30 pour les aides financières et de 13h30 à 14h30 pour un focus sur les aides Erasmus+ dans le cadre de les International Days)

  • S'acclimater avant de partir
    Parmi les appréhensions partagées par les candidats au départ : le niveau requis en langue pour suivre les cours à l'étranger et l'adaptation à la culture du pays. C'est pourquoi les étudiants engagés dans une mobilité à l'étranger peuvent bénéficier à l'université de cours gratuits d'initiation aux langues "moins dites" (comme le polonais, le finlandais, le coréen ou encore le turc) ainsi que d'une remise à niveau en langues "plus dites" comme l'anglais, l'espagnol, le portugais. Ces cours ne se focalisent pas uniquement sur la langue ; ils permettent aussi de sensibiliser les étudiants à la culture du pays d'accueil. Ils ont également la possibilité de certifier officiellement leur niveau en langues étrangères. L'Université de Nantes organise pour cela des sessions de certifications en allemand, anglais, chinois, espagnol, italien, portugais du Brésil.


    Poursuivre un semestre à l'étranger implique aussi, pour les étudiants, de nombreuses démarches administratives pour la constitution de leur dossier et leur demande de bourses. "L'université agit comme un facilitateur pour accompagner les étudiants dans toutes ces étapes de leur mobilité, de la préparation en amont à leur suivi sur place et leur retour", précise Nadège Souchereau, directrice des relations internationales. L'université organise pour cela en avril les International Days, une journée de préparation aux départs destinée à tous les étudiants sélectionnés pour une mobilité à l'étranger.