Parce que les effets du changement climatique sont de plus en plus visibles

"Le changement climatique influe sur toutes les composantes de notre environnement. Ceci induit des perturbations pouvant renforcer certains impacts ou en générer d'autres."


Source : Guide de l'ADEME sur le changement climatique

Parce qu'il fallait trouver une suite au protocole de Kyoto

Lors de la COP 17 à Durban en 2011 et de la COP 18 à Doha en 2012, les Etats se sont mis d'accord pour prolonger le protocole de Kyoto jusqu'en 2020.

La conférence Paris 2015 ou COP 21 devait conduire à l'adoption d'un nouvel accord international sur le climat qui devait succéder au protocole de Kyoto et entrer en vigueur en 2020.

Parce qu'il fallait un engagement de tous les états

Ce nouvel accord, adopté lors de la COP 21, se devait de poser le cadre d'une transition vers des sociétés et des économies résilientes* et sobres en carbone. Contrairement à la première période d'engagements du protocole de Kyoto, cet accord se devrait d'être universel, donc applicable à tous les pays. Il se devait également d'être ambitieux, et de permettre de maintenir le réchauffement mondial en deçà du seuil de 2°C, conformément aux recommandations du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

*résilience : on entend par résilience tout à la fois la capacité à retrouver un nouvel état d'équilibre après une perturbation (catastrophe naturelle, etc) mais aussi la capacité à se renouveler, se réorganiser pour mieux se prémunir d'une éventuelle catastrophe.

Qu'est-ce qu'une COP ?

La COP (COnférence des Parties) est la réunion internationale annuelle des états signataires de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

Qu'est-ce que la CCNUCC ?

La Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) a été adoptée lors du Sommet de la Terre de Rio de Janiero en 1992.
Cette Convention-cadre reconnaît l'existence d'un changement climatique d'origine humaine et donne aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène.
Elle réunit aujourd'hui 196 états ou groupements d'états.

Qu'est-ce que le protocole de Kyoto ?

En 1997, lors de la COP 3 (la 3ème Conférence des Parties), les états signataires ont adopté, à l'unanimité, le protocole de Kyoto.
Le protocole de Kyoto représentait le premier traité international mettant en place des objectifs légalement contraignants et des délais pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des pays industrialisés.  Il visait à réduire, entre 1997 et 2012, leurs émissions globales d'au moins 5% par rapport au niveau de 1990. La première période d'engagements se terminait en 2012.

Quel est le bilan du protocole de Kyoto ?

En 2009, 184 pays indépendants ont ratifié, accepté ou approuvé le protocole, même si seuls 37 pays avaient des objectifs chiffrés à atteindre, dont la France. Collectivement, ces 37 pays ont rempli l'objectif (- 5%) qui leur était assigné. Cependant, les efforts de ces 37 pays n'ont pas permis d'enrayer l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre émises par les activités humaines. Ces émissions ont en effet augmenté de 45,37%, principalement à cause des grands pays émergents. La Chine, l'Inde et les autres pays émergents représentent désormais 51% du carbone humain. L'ensemble de ces pays ne faisait pas partie des 37 assujettis à des objectifs chiffrés.