Sans-titre - Fléchage

Dans le cadre des ateliers culturels, proposées par la Direction culture et initiatives, les associations DIPP et Artaban ont animé un atelier vidéo autour du 1% artistique. À cette occasion, les étudiants de l'université se sont appropriés une œuvre et d'un œil subjectif, nous ont raconté son histoire. Découvrez ici l'œuvre Sans titre-Fléchage (1994) de Ruedi Baur, vue par Yoan Brandily et Émeline Dies.



Auteur : Ruedi Baur

Emplacement : murs intérieurs du rez-de-chaussée du bâtiment Censive, Campus Tertre

Commanditaire : Université de Nantes pour le 1% de l'aménagement de l'accueil du bâtiment de la censive.

Installation : 1994

L'œuvre : Dans ce projet, Ruedi Baur respecte totalement le souhait du commanditaire : il crée une intervention plastique à caractère fonctionnel. Visible dès l'entrée dans le bâtiment, cette oeuvre s'intègre au travail plus large de signalétique intérieure. En effet, l'artiste traite l'affichage comme un projet signalétique et plastique à la fois, qui permet de différencier les informations administratives de l'affichage libre.

222 tablettes d'aluminium, équipées comme des clipboards d'une pince pour fixer soit des feuilles de format A4 soit des feuilles de format plus réduits, sont disposées sans ordre apparent sur les murs. La plupart servent à l'affichage libre, d'autres sont réservées à l'administration. Quelques-unes, placées trop en hauteur, échappent à toute utilisation pour surprendre les usagers et leur rappeler le caractère plastique de cette intervention.

Les espaces réservés à l'affichage administratif sont protégés par de grands panneaux de verre sécurit de 2m07 sur 1m10, munis d'un système d'ouverture «papillon» et d'une serrure. Derrières eux se trouvent des clipboards inégalement répartis.

L'œuvre dans son ensemble répond à la triple contrainte des informations permanentes (numéros des salles), temporaires (horaires, noms des enseignants) et ponctuelles (absences).

 

L'artiste et son travail : Franco-suisse, né en 1956, Ruedi Baur est d'abord diplômé de l'école de Design de Zurich. Spécialisé dès le début des années 80 dans la signalétique, il s'installe à Lyon en 1983 où il collabore avec le directeur du Musée d'Art Contemporain, puis fonde la galerie de « Design projets » à Villeurbanne. Installé à Paris en 1989, il crée son atelier « Intégral concept ». Cet atelier travaille sur des projets bi- et tridimensionnels dans les domaines de l'identification, de l'orientation et de l'information. Il s'illustre ensuite dans l'enseignement du design à Lyon puis à Leipzig. Il remporte de nombreux concours pour l'identité visuelle de lieux publics, comme la Bibliothèque centrale de Lyon, la Ville de Villeurbanne mais aussi le Musée Picasso dont il élabore le concept graphique .

Le projet de Nantes s'inscrit donc tout à fait dans la lignée de ses projets antérieurs, c'est-à-dire à mi-chemin entre le design et les arts plastiques.

 

Matériaux : aluminium anodisé et clips pour les plaquettes, verre sécurit pour les panneaux.

 

Micro-trottoir