2 axes : industrie et santé du futur

NExT Le projet d'excellence NExT (Nantes Excellence Trajectory) s'appuie sur deux axes majeurs, la santé du futur et l'industrie du futur, avec un effet d’entraînement sur l’ensemble des disciplines et une forte implication des sciences humaines et sociales. Il vise à affirmer une trajectoire innovante en recherche, formation et transfert technologique, adossée à d'ambitieuses politiques de vie de campus et d’attractivité internationale.
 


NExT est l’un des moteurs de la mise en œuvre de Nantes Université qui a vu le jour au 1er janvier 2022 (Consulter la page "Nantes Université se construit" | Découvrir le dossier magazine spécial "Nantes Université").

Industrie du futur

Technologies avancées de production

La production industrielle de pièces ou de structures complètes est confrontée à des défis majeurs (enjeu environnemental, demande croissante de personnalisation des produits, questionnement sur la place de l'homme dans la production, montée constante du numérique,...).

Dans NExT, ces défis se déclinent sur trois sujets :
  • Le matériau et sa transformation par différents procédés automatisés ou robotisés à des degrés divers.
  • La modélisation intégrant les données
  • L’homme augmenté en lien avec le procédé de fabrication


Ingénierie océanique et les ressources marines

L’océan tant par ses ressources énergétiques durables que par ses ressources marines constitue une formidable opportunité pour répondre au défi environnemental.

Trois sujets sont traités dans l'initiative NExT :

  • Le développement de technologies de production d'énergie d'origine durable à coût et à impact environnemental réduit.
  • La réduction drastique des coûts de construction et d’opération des navires tout en maintenant des niveaux de sécurité et de manœuvrabilité élevés par forte mer.
  • Le développement de procédés de culture et de valorisation de la ressource microalguale en tant que nouvelle bio ressource végétale

Santé du futur

Biothérapies innovantes

Pour traiter de multiples pathologies, qui conduisent ou se caractérisent par la perte de fonction d’un organe, de tissus, de cellules ou de gènes et qui nécessitent le remplacement (transplantation), la réparation, la régénération (thérapie cellulaire, médecine régénérative) ou la reprogrammation (médecine régénérative).
  • Prévenir le rejet de greffe d’organe, de tissu, de cellule ou de gène en maîtrisant la réponse immune
  • Développer les approches de médecine régénérative
     

Médecine de précision

Approches multiparamétriques des données massives permises par les nouveaux outils épidémiologiques, bioinformatiques et biologiques, remettant le patient au centre d’une prise en charge unique et personnalisée.


Thérapies liées à l’oncologie et la médecine nucléaire

Par des approches théranostiques pour traiter différents types de cancer : ces approches alliant thérapies ciblées (immunothérapies,....) et/ou combinées (radioimmunothérapies, immunothérapies combinées,...) et diagnostiques (imagerie multimodale par ex.) mènent de plus en plus à des guérisons ou au moins des prolongations de survies très significatives.

  • Mieux caractériser les cancers avant, au cours et à l’issue du traitement
  • Proposer des traitements ciblés

NExT - 4 ans de projets et d'idées !


 

Pour aller plus loin

Chronologie du projet, acteurs, premières réalisations

Chronologie du projet

  • Février 2017 - obtention de la labellisation I-site pour le projet NExT
  • Décembre 2019 - suspension par l’État du financement de l'I-site NExT
  • Année 2020 - élaboration du plan d'action NExT2
  • Janvier 2021 - consultation ouverte à tout l'établissement pour contribuer à la rédaction des statuts de Nantes Université
  • Octobre 2021 - visite sur site du jury international
  • Janvier 2022 - audition finale par jury international
  • Mars 2022 - confirmation définitive de la labellisation I-site

Les acteurs du projet

  • Les membres de Nantes Université
    • Université de Nantes (jusqu'au 31 décembre 2021)
    • Centrale Nantes
    • Centre hospitalier universitaire de Nantes (CHU de Nantes)
    • Institut national de la santé et la recherche médicale (Inserm)
    • Institut de recherche technologique IRT Jules Verne
    • École nationale supérieure d'architecture de Nantes (Ensa)
    • École des Beaux-Arts Nantes-Saint-Nazaire
       
  • Les signataires de l’accord de consortium
    • Université de Nantes (jusqu'au 31 décembre 2021)
    • Centrale Nantes
    • Centre hospitalier universitaire de Nantes (CHU de Nantes)
    • Institut national de la santé et la recherche médicale (Inserm)
    • Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
    • Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae)
    • École nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l'alimentation Nantes-Atlantique (Oniris)
    • Institut de cancérologie de l'Ouest (ICO)
       
  • Les financeurs
    • Agence nationale de la recherche (ANR)
    • Union Européenne
    • Région Pays de la Loire
    • Nantes Métropole

Premières réalisations

Lancé en 2017, le projet NExT a déjà permis :
 
  • Côté recherche
    • la création de 14 Clusters de recherche intégrés
    • le lancement de 7 projets interdisciplinaires internes
    • le recrutement de chercheurs de haut niveau avec 17 Chaires NExT Talents et 4 Chaires Connect Talents
       
  • Côté formation
    • le renforcement de l'attractivité de l'offre de formation grâce à 29 Masters d’excellence, 86 bourses entrantes, un Bachelor d’excellence
    • le renforcement de l'interdisciplinarité avec 3 Masters interdisciplinaires et l'inauguration du pôle interdisciplinaire de la Halle 6 Ouest
    • la création du Centre de développement pédagogique de l'université (CDP)
    • le développement de 4 projets d'innovation pédagogique par le CDP de l'université
       
  • Côté innovation
    • le soutien de partenariats-économiques sur 6 projets public-privé, 4 chaires industrielles et 3 laboratoires commun
    • un programme Deeptech Founders avec 9 projets ou équipes Deeptech
    • 3 projets preuves de concept, 5 projets de ressourcement scientifiques, 2 incubateurs…
    • La création de postes bi-appartenants avec l’IRT  Jules Verne
       
  • À l'international
    • 6 partenariats de recherche internationaux
    • l'accès à la création de l'université européenne EUniWell avec 6 universités partenaires
    • 1 partenariat stratégique avec l’Indian Institute of Technology  Madras

Le jury international

Le jury international, présidé par Jean-Marc Rapp, a retenu sept projets I-site (Clermont-Auvergne, Lille, Pau, Montpellier, Gustave Eiffel, CY Cergy Paris, Nantes) et une idex (université de Paris). Cette dernière vague du PIA3 clôt définitivement la démarche d’attribution des I-site et IDEX.

Le 14 janvier 2022, le jury international avait auditionné une délégation nantaise composée de :
 
  • Carine Bernault, présidente de Nantes Université
  • Frédéric Jacquemin, vice-président Innovation et partenariats, I-site
  • Jean-Baptiste Avrillier, directeur de Centrale Nantes
  • Gilles Bloch, président-directeur général de l’Inserm
  • Philippe El Saïr, directeur général du CHU de Nantes

Perspectives

Recherche

Nantes Université s’appuiera sur ces réalisations pour renforcer son excellence internationale et sa visibilité dans l’Industrie et la Santé du futur en concentrant ses recrutements sur ses 2 axes thématiques, en développant sa participation à des appels à projets externes par la mise en commun et le renforcement de ses services de soutien, et en préparant l’entrée de Nantes Université dans les principaux classements internationaux pour atteindre le top 300 mondial dans 9 des catégories du GRAS de Shanghai liées à ses 2 axes thématiques.

Formation

En s’appuyant sur sa composition unique, Nantes Université va construire une offre de formation innovante et attractive afin d’ouvrir de nouvelles opportunités passionnantes pour les étudiants avec des diplômes et des passerelles interdisciplinaires entre ses structures internes (Ingénierie/ Santé, Architecture/Ingénierie, Arts/SHS,...), 4 Graduate Schools en Industrie et Santé (Triton), des programmes de premier cycle basés sur l’acquisition de compétences offrant des parcours de formation individualisés (NeptUNe) et une offre de formation continue commune sur les 2 axes thématiques.

Innovation

La stratégie d’innovation de Nantes Université portera ces efforts à un niveau supérieur en créant un écosystème d’innovation complet afin de renforcer notre impact socio-économique sur la Santé et l’Industrie du futur. Pleinement opérationnel d’ici 2022, le Centre d’innovation coordonnera le Programme Innovation et Entrepreneuriat Deeptech de Nantes Université pour tous les universitaires et étudiants, et développera des partenariats stratégiques avec de grands groupes, PME et start-up en proposant une offre technologique complète allant de la recherche amont à la recherche appliquée.

International

Avec son Centre de développement international, Nantes Université s’appuiera sur ces atouts pour ouvrir EUniWell à toutes ses structures internes et mettre en place au moins 6 partenariats internationaux complets d’ici 2025.

Vie étudiante et vie de campus

Plusieurs initiatives ont été lancées pour enrichir la vie étudiante et vie de campus sur lesquelles Nantes Université s’appuiera pour mettre en place un plan d’action pour la vie étudiante dans tous ses pôles et écoles d’ici 2022, couvrant les sports et la culture, la médecine préventive, la santé et le bien-être, le soutien social et une politique d’alumni de Nantes Université. De plus, Nantes Université élaborera une politique ambitieuse de campus durable afin de réduire son impact écologique et d’améliorer la qualité de vie sur ses campus, dans le but d’atteindre le top 100 mondial du classement THE Impact d’ici 2025.

Ressources Humaines

Enfin, les politiques communes de Nantes Université en matière de RH aideront à améliorer la qualité des recrutements (charte de recrutements, examens stratégiques des RH, opérations de recrutements conjointes), à renforcer les fonctions de soutien (Ecole de formation des personnels de Nantes Université, programme de mobilité du personnel partagé et la politique de QVT) et, de façon générale, à construire une communauté plus forte unie par un sentiment d’appartenance commun.