Personnel de l'université

Alice SCHAFFHAUSER

Maître de Conférences, co-responsable MTU UFR Sciences, membre élue au Conseil de l'UMR CNRS 6566

Coordonnées

Université de Nantes CReAAH CNRS UMR 6566 2, rue Houssinière BP 92208 44322 Nantes cedex 3

Tél
0276645191 (n° interne : 455191)
Mail
Alice.Schaffhauser@univ-nantes.fr
Site internet
https://creaah.cnrs.fr/profiles/schaffhauser-alice/

Discipline(s) enseignée(s)

Biologie des Organismes 1 & 2, Systématique végétale, Diversité biologique végétale à travers l'évolution, Taxonomie et détermination des organismes, Bioécologie/biostatistiques (logiciel R), Ecologie, Paléoécologie (Licence3 archéologie Nantes et Master2 sciences Rennes), Méthodologie du Travail Universitaire et Outils Numériques

Thèmes de recherche

Ecologie végétale et du feu, Paléoécologie des tourbières, Etude des macrorestes végétaux, Modélisation (feux de forêt, placettes de terrain, réseaux de neurones artificiels, relation pollen-végétation)

Informations complémentaires

Articles
Schaffhauser, A., Payette, S., Garneau, M., Robert, É. 2017. Soil paludification and Sphagnum
bog initiation: the influence of indurated podzolic soil and fire. Boreas, 46(3): 428-441. DOI:
10.1111/bor.12200
Schaffhauser, A., Pimont, F., Curt, T., Cassagne, N., Dupuy, J.-L., Tatoni, T. 2015. Effets de la
récurrence des incendies sur le comportement du feu dans des suberaies (Quercus suber L.) et
maquis méditerranéens sur les cinquante dernières années. Comptes Rendus Biologies, 338 (12),
812-824. DOI : 10.1016/j.crvi.2015.10.001
– Hamaoui-Laguel, L., Vautard, R., Liu, L., Solmon, F., Viovy, N., Khvorosthyanov, D., Essl, F.,
Chuine, I., Colette, A., Semenov, M. A., Schaffhauser, A., Storkey, J., Thibaudon, M., Epstein, M.
2015. Effects of climate change and seed dispersal on airborne ragweed pollen loads in Europe.
Nature Climate Change. DOI : 10.1038/nclimate2652
Schaffhauser, A., Curt, T., Véla, E. & Tatoni, T. 2012. Recurrent fires and environment shape the
vegetation in Quercus suber L. woodlands and maquis, CRAS biologies 335(6) : 424-34.
Schaffhauser, A., Curt, T., Véla, E. & Tatoni, T. 2012. Fire recurrence effects on the abundance of
plants grouped by traits in Quercus suber L. woodlands and maquis. Forest Ecology and Management,
282 : 157-166.
– Payette, S., Delwaïde, A., Schaffhauser, A., Magnan, G. 2012. Calculating long-term fire frequency
at the stand scale from charcoal data. Ecosphere, 3 (7) : article 59.
– Payette, S., Garneau, M., Delwaide, A., Schaffhauser, A., 2012. Forest soil paludification and
mid-Holocene retreat of jack pine in easternmost North America: Evidence for a climatic shift from
fi re -prone t o pe a t -prone condi t ions . The Holoc ene , 23(4) : 494-503. DOI :
10.1177/0959683612463099.
Schaffhauser, A., Curt, T. & Tatoni, T. 2011. Fire-vegetation interplay in Mediterranean Quercus
suber woodlands and maquis under recurrent fires. Forest Ecology and Management, 262 (5),
730-738.
– Curt, T. Schaffhauser, A., Borgniet, L., Dumas, C., Estève, R., Ganteaume, A., Jappiot, M., Martin,
W., N’Diaye, A., Poilvet B. 2011. Litter flammability in oak woodlands and shrublands of southeastern
France : implications for forest and landscape management. Forest Ecology and Management,
261 (12), 2214-2222.

Chapitres d’ouvrages
Schaffhauser, A. 2015. « Biomathématiques » dans « Pourquoi les mathématiques ? », éditions
Ellipses, 288 pages.
Schaffhauser, A. 2008. Le risque d’incendie : comportement et maîtrise des feux dans un environnement
méditerranéen, pages 87-100. In : Le risque dans sa diversité. Une approche pluridisciplinaire.
Lavoisier éd., 316 p.

Thématiques actuelles de recherche : écologie et paléoécologie végétales
ANR franco-allemand PALEOPERSEPOLIS (2016 - 2019). Le Bassin du Persépolis (Iran) : un modèle pour l’étude des interactions homme-climat-écosystème au cours de l’Holocène. Dirigé par M. Djamali (Aix-Marseille Université) et O. Nelle (Université de Kiel).
ANR « Environnement et Sociétés » (2014 - 2017). Changements environnementaux et activités humaines au Nunavik (Québec), dirigé par D. Marguerie, en collaboration avec le Centre d’Etudes Nordiques et l’Université Laval (Québec, Canada).