Professeur émérite

Guy SAUPIN

Professeur Histoire moderne Directeur adjoint de l'Ecole doctorale SCE sur le site de Nantes

Coordonnées

12 Avenue des Mûriers 44 500 LA BAULE

Bureau
N° 313, Bâtiment Lettres
Tél
02 40 14 14 68
Fax
02 40 14 12 70
Mail
Guy.Saupin@univ-nantes.fr

Discipline(s) enseignée(s)

Histoire Moderne

Thèmes de recherche

Le pouvoir urbain en Europe occidentale : une histoire sociale et culturelle du politique à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles) La ville atlantique du XVIe au XVIIIe siècle : économie maritime, société urbaine, représentations mentales, paysages urbains (Pays-Bas, Angleterre, Irlande, France, Espagne, Portugal) Etat et pluralisme religieux en Europe aux temps modernes

Activités / CV

Responsabilités administratives :

Directeur du Département d'Histoire

Animateur de la préparation au concours de recrutement de l'enseignement pour les lycées et collèges : CAPES et Agrégation.


Principales publications personnelles :

Nantes au XVIIe siècle. Vie politique et société urbaine, Rennes, PUR, 1996.

Thèse d'état. Analyse de la vie municipale nantaise de 1598 à 1720. Etude des institutions, sociologie des maires et échevins, renouvellement de l'oligarchie, rapports entre une communauté d'habitants et l'Etat monarchique.

L'édit de Nantes en trente questions, la crèche (79), Geste éditions, 1997.

La france du second XVIe siècle est marquée par la succession de guerres civiles et religieuses entre catholiques et protestants. Le roi Henri IV parvient à y mettre fin en imposant une paix de religion. Etude d'une première forme de tolérance vécue comme un mal nécessaire, dans une perspective provisoire.

Nantes au temps de l'édit (1560-1629), la Crèche (79), Geste éditions, 1998.

Tableau général de la ville de Nantes dans le temps des guerres de religion et dans la cohabitation forcée imposée par le roi, alors que la réforme catholique prend son ampleur.

Naissance de la tolérance en Europe aux temps modernes, Rennes, PUR, 1998.

Pour une société attachée à l'unité religieuse de l'Etat et au rétablissement de la concorde chrétienne, la tolérance a d'abord pris le visage d'une souffrance à endurer temporairement afin d'échapper à la guerre civile. La réflexion sur le droit naturel et l'évolution du rationnalisme philosophique ont pourtant transformé une résignation en vertu à cultiver à la fin du XVIIe siècle. Malgré sa promotion en référence culturelle parles Lumières, la tolérance religieuse est pourtant critiquée comme concept dépassé en 1789 au nom de la liberté et de l'égalité des citoyens.

La France à l'époque moderne, Paris, Armand Colin, 2000.

Pour cerner la vraie nature de l'absolutisme français, de sa naissance à sa crise ultime, huit chapitres thématiques replacent l'Etat royal dans son environnement géographique, économique, social, religieux et culturel. Trois chapitres dressent ensuite les caractéristiques essentielles de chaque siècle. Quelques thèmes fondamentaux pour l'histoire de la France moderne sont approfondis.

Les villes en France à l'époque moderne, Paris, Belin, 2002.

Les villes françaises d'ancien régime sont d'abord saisies comme un système grâce à l'analyse des réseaux urbains, du paysage construit et de la dynamique sociale des acteurs. Ensuite, il s'agit de voir comment ce système évolue sous l'effet des changements qui affectent la fonctionnalité, la religion et la vie culturelle. L'étude du pouvoir urbain permet de comprendre un idéal de concitoyenneté corporative assure la cohésion d'une communauté menacée par des tensions internes.

Informations complémentaires

Autres activités à caractère scientifique :

Direction d'ouvrages collectifs

Tolérance et intolérance, de l'édit de Nantes à nos jours, Rennes, Apogée-PUR, 1998.

Analyse de la lente évolution menant la France d'un attachement profond à l'unité religieuse et à la sacralité
de l'Etat monarchique à la séparation de l'Etat et des Eglises et au respect du pluralisme religieux.

Organisation et publication d'actes de colloque

En collaboration avec Marcel LAUNAY et Rémi FABRE, La Tolérance. Colloque international de
Nantes. Quatrième centenaire de l'édit de Nantes, Rennes, PUR, 1999.

Comment en est-on passé de la tolérance condamnée comme une insuffisance de foi, ou subie comme
une médication temporaire, à la définition positive d'une vertu à cultiver, avant que la référence à la
liberté des individus et à l'égalité des droits viennent exiger son dépassement ? Trois grands
thèmes structurent la réflexion : l'expérimentation de la tolérance (XVIe-XVIIIe siècles), la sécularisation
de l'Etat (XVIIIe-XXe siècles) et le dialogue entre les grandes religions du Moyen Age à nos jours.

Le pouvoir urbain en Europe occidentale aux temps modernes, Nantes, Ouest Editions, 2002.

Dans une méthode comparative incluant des villes néerlandaises, françaises, anglaises et espagnoles, la distribution du pouvoir urbain est discutée à partir de trois approches. La question du rapport à l'Etat cherche à enrichir le débat historiographique sur la nature de l'Etat moderne dans la tension entre les formes pré-bureaucratiques et les liens sociaux dans des réseaux d'influence. L'observation des réseaux urbains illustre l'érosion rapide du contrôle de l'espace, mais aussi les avancées des grandes
métropoles. L'observation du renouvellement de l'oligraphie municipale souligne les différences entre les pays, mais oriente surtout vers la distinction entre une noyau dur et des météores, ce qui explique l'abandon du terme, pourtant classique, de "caste municipale".