https://www.univ-nantes.fr/medias/photo/stands-a3_1635319017727-png
  • Du 15 novembre 2021 au 26 novembre 2021
    Campus Centre Loire, Campus de La Roche-sur-Yon, Campus de Saint-Nazaire, Campus Lombarderie, Campus Tertre, Campus Chantrerie, Campus La Fleuriaye
    false false

Affiche des stands

L'Université lutte contre la précarité menstruelle

Les Étudiants Relais Santé (ERS) passent à l’action. Du 15 au 26 novembre, de 12:00 à 14:00, venez rencontrer les ERS et les associations bénévoles autour de stands de distribution et de sensibilisation. 

En binôme avec des associations étudiantes de site, les ERS se chargeront de diffuser un message de sensibilisation et de distribuer des protections lavables : cups avec boitier stérilisateur de la marque Claripharm et des serviettes hygiéniques lavables de la marque Dans ma culotte


Distribution gratuite et sans critères de conditions, dans la limite des stocks disponibles.  

On appelle “précarité menstruelle” le fait pour certaines femmes de ne pas avoir accès aux protections menstruelles (serviettes, tampons, coupes menstruelles, etc.) pendant leurs règles pour des raisons économiques.

Pour une femme, le fait de ne pas avoir accès à des protections menstruelles peut avoir des conséquences néfastes : absentéisme au travail ou aux cours (avec des risques de décrochage scolaire), risques sanitaires en cas d’utilisation de substituts inadaptés ou du port trop long d’une même protection sans la changer, etc.

La précarité menstruelle est donc un problème de société qui constitue un enjeu important de santé publique et de solidarité. Comprendre que la précarité menstruelle existe demande une prise de conscience aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Pour instaurer cette prise de conscience collective, il est important de briser le tabou qui entoure encore les règles.