Participez à la création scénique La Centrale en Chaleur du metteur en scène Guillaume Bailliart qui sera présentée au TU-Nantes en décembre 2021. Bienvenue aux acteur·rices, danseur·ses, chanteur·ses, ainsi qu'aux personnes sans compétence particulière désireuses de s’engager dans un travail de groupe !

Vous deviendrez les membres d’un chœur magique qui prendrait en charge tous les besoins technologiques : scénographie, lumière, musique, bruitages, vidéo-projections, chorégraphies, opinions publiques, événements météorologiques, paysages, personnages additionnels, silhouettes…

Deux week-end de répétition seront organisés en novembre et décembre.

Informations pratiques

  • Lieu : TU-Nantes, Campus Tertre
  • Semestre 1
  • Séances : 2 week-ends en novembre et décembre (voir détail dans l'encadré)
  • Nombre de participant·es : 8 à 12
  • Ouvert à toutes et tous, sans prérequis

La Centrale en Chaleur

Librement inspiré du roman de Genichiro Takahashi

La Centrale en Chaleur est au départ un roman japonais de Genichiro Takahashi. Il peut être résumé ainsi :
« Une boîte de production de films pornographiques décide de tourner un film pornographico-philanthropique pour venir en aide aux victimes de la catastrophe nucléaire de Fukushima ».
Il s'agit d'un roman burlesque et politique, qui n'est pas du tout pornographique. Sept séquences de «making-of» structurent le roman, à différentes étapes du projet humanitaire d'aide aux victimes. Plus qu'une visée critique qui se déploierait sous forme de farce et dont le thème pourrait être «comment le spectacle humanitaire masque l'irresponsabilité politique», Genichiro Takahashi tente de prendre la mesure de l'absurdité de notre monde nucléarisé : un monde peuplé par une espèce suffisamment cinglée pour avoir construit l'outil de sa propre destruction. 
Méfiant et parodique avec le «spectaculaire» mais également loin d'un théâtre documentaire, nous nous proposons d'inventer un rapport au réel et à la catastrophe par le jeu. Mais lequel ? Quel type de jeu pour jouer avec la catastrophe ? Une des figures utilisée par Takahashi en tant qu'auteur est l'idiot. Nous nous emploieront à travailler scrupuleusement dans cette direction.

Guillaume Bailliart