https://www.univ-nantes.fr/medias/photo/visu-trampo-1-_1646147157269-jpg
  • Mardi 22/02, mercredi 23/02, mercredi 16/03, mercredi 30/03
    TU-Nantes, campus Tertre
    Gratuit et ouverts aux étudiant·es de Nantes Université

Après un spectacle, comment mettre des mots sur mes émotions ? Quel spectateur·rice suis-je ? Que se passe-t-il après une représentation ? Participez aux ateliers "Trampoline" qui proposent de s'interroger sur notre manière de recevoir et de générer de la parole autour des spectacles.

Les ateliers "Trampoline", proposés par le TU-Nantes, vous invitent à réfléchir sur ce qu'être spectateurs et spectatrices veut dire, et à inventer de nouvelles manières de l'être, de façon ludique et joyeuse.
Il est à la fois une invitation à une pensée du rebond, une occasion de se projeter en l’air, de prendre de la hauteur, de dire ce qui nous meut, de tourner autour du pot, de tourner sur soi-même et de se rencontrer.
C'est avant tout un temps d'échange et de structuration de ses ressentis en tant que spectateur·rices aux horizons parfois variés, conçu et mené par Vanessa Vallée, collaboratrice artistique au sein de différentes compagnies.
 

Les rendez-vous :
  • Mardi 22 février à 18h30  : Echanges sur le capital culturel
  • Mercredi 23 février à 19h  : Transmission des techniques pour organiser ses retours suite à un spectacle + spectacle Nous sommes les amazones du futur à 20h
  • Mardi 15 mars à 18h30  : Retour sur la représentation précédente + spectacle Désordre du discours à 20h
  • Mardi 29 mars à 19h : Retours sur la représentation précédente +  spectacle Laurent à 20h. 
  • Semaine du 23 mai (date à confirmer) : Bilan de l'expérience durant le Festival Fauves - très jeune création. 


Ces ateliers sont adressés :
  • à celles et ceux qui regardent autour d’eux
  • à celles et ceux qui remarquent des choses que les autres ne voient pas
  • à celles et ceux qui font remarquer des choses aux autres
  • à celles et ceux qui rebondissent sur ce que les autres disent ou font
  • à celles et ceux qui aiment plutôt se poser des questions sur tout ou rien