L'Université de Nantes intègre la problématique des déplacements au sein de sa démarche Développement Durable, les associations étudiantes et les composantes participent aussi à cette réflexion. L'Université propose à ses personnels des formations « rouler en sécurité à vélo en ville ». Cette formation permet de sensibiliser à l'usage du vélo en ville et ainsi d'inciter aux déplacements doux.

Enquête sur les habitudes de déplacements

Une enquête a été réalisée, par les étudiants, auprès des usagers du campus de La Roche-sur-Yon, afin de connaître les habitudes de déplacements des étudiants et des personnels. Il en ressort des chiffres prometteurs tels que 30% des usagers déclarent utiliser régulièrement le covoiturage et 29% du campus utilisent le bus au moins une fois par semaine. Le campus va donc mettre en place des préconisations afin de s'adapter aux besoins des étudiants.

Incitations au vélo, au bus et au covoiturage à Chantrerie

Un plan de déplacement Inter-Entreprises a été mis en place sur le campus de la Chantrerie en collaboration avec Nantes Métropole. Des pistes cyclables ont été aménagées afin de faciliter les déplacements doux pour l'accès au campus. Nantes Métropole a renforcé les fréquences de certains bus. Un site internet pour le covoiturage sur le campus est mis à disposition des étudiants.

Prêts de vélos

 

Depuis 20 ans, l'Université soutient l'association Vélocampus. Cette association étudiante facilite l'accès aux déplacements doux et plus particulièrement aux vélos. Elle forme aussi les étudiants qui rencontrent un problème technique sur leur vélo. L'association appelle cela : l'auto-réparation, ce qui permet à l'étudiant d'être complètement autonome et de comprendre le mécanisme du vélo.

L'hydrogène, le futur carburant ?

 


L'association étudiante Polyjoule travaille à la conception, la réalisation et l'optimisation d'un véhicule prototype fonctionnant à l'hydrogène pour participer à la course énergétique du Shell Éco-marathon.
Le principe de cette course "à l'économie" est de parcourir le maximum de kilomètres à une vitesse moyenne minimum de 30 km/h en consommant le moins de carburant possible.