Lauréat du deuxième appel à projets interdisciplinaires internes à l'Université de Nantes (porté par le LEMNA, laboratoires partenaires: IREENA, GeM), le projet GENOME a contribué à la création d'un consortium de scientifiques, industriels et décideurs publics autour du concept phare du projet d'ile intelligente. Le projet a défini premièrement ses objectifs par brique disciplinaire des sciences économiques et technologiques (phase mai-décembre 2015), suivis du couplage des résultats des modèles et rendus des partenaires LEMNA-GEM-IREENA (Phase janvier-juillet 2016). D'autres disciplines ont été mobilisées, telles les sciences politiques (Univ Sorbonne Paris 3), et des partenaires du milieu industriel (ERDF, Sydev) et politique (la municipalité de l'ile d'Yeu). Les objectifs des trois champs disciplinaires sont :

  • Sciences économiques (LEMNA - R. Loisel) : simuler le fonctionnement du marché d'électricité sur l'ile d'Yeu sous contrainte de la demande d'électricité et d'hydrogène (mobilité routière et transport maritime). Les scénarios énergétiques combinent les énergies locales renouvelables (éolien, solaire, courants marins, biomasse).
  • Génie civil (GeM - F. Schoefs) : étudier les nouvelles technologies (parcs éoliens, hydroliens), en termes de temps et de coûts de maintenance. L'analyse de la durée de maintenance permettra de corriger la production potentielle et d'affiner la production effective ; tandis que le coût de maintenance et la durée de vie des composantes du parc permettront d'estimer finement la profitabilité du système. 
  • Génie électrotechnique (IREENA, M. Machmoum) : simuler la résilience du système de production-stockage d'hydrogène face à l'intermittence des entrants éoliens et solaires (électrolyseur et pile à combustible, PAC). Les résultats fourniront le nombre de start-ups de l'électrolyseur et de la PAC, les cycles de fonctionnement sur la durée de vie technique, la puissance minimale de fonctionnement du système, etc. Un autre volet est dédié à l'étude de la stabilité du réseau et du voltage, avec le support des batteries, volants à inertie et supercondensateurs.