Plusieurs études prospectives et stratégiques (dont celle de l'Ademe) - ont identifié l'optimisation et la maintenance prédictive et corrective des câbles d'énergie sous-marins comme une priorité de recherche pour le développement des énergies marines renouvelables (EMR). A titre d'information, la part du coût d'investissement des câbles sous-marins atteint 15% de l'OPEX d'une ferme énergétique offshore. Le projet EMODI (appel à projet ANR 2014), s'intéresse plus particulièrement à deux types de câble.

Le premier concerne les câbles sous-marins chargés d'acheminer jusqu'au continent l'énergie électrique produite par les fermes éoliennes ou hydroliennes offshores, ou assurant les connexions énergétiques sous-marine inter-régionales et internationales, pour lesquels la technologie actuelle ne permet pas de localiser un défaut dans certaines conditions de profondeur de mer et de longueur de câble. Le second type concerne les câbles souples (appelés aussi ombilicaux) reliant la génératrices d'une ferme offshore à sa sous-station électrique chargée d'intégrer et de mettre en forme l'énergie de la ferme avant de la renvoyer sur le réseau national via la liaison sous-marine. Ce type de câble est soumis à des contraintes hydrodynamiques et environnementales particulièrement sévères, et les technologies développées par l'industrie pétrolière offshore sont inadaptées au contexte des EMR.

L'étude du vieillissement de ces ombilicaux et leur diagnostic est un des axes fort du projet, qui s'appuiera sur la plateforme marine SEMREV pour la validation expérimentale des modèles théoriques. Le projet s'articule autour de cinq lots, dont les principaux résultats attendus sont :
  • un prototype de câble sous-marin intelligent intégrant des capteurs pour sa maintenance,
  • une méthodologie et des outils pour suivre la fatigue accumulée d'un ombilical et pour prédire sa durée de vie,
  • une méthodologie et des outils pour le monitoring des câbles par fibre optique,
  • une méthode de dimensionnement optimal des câbles énergétiques,
  • des outils pour le monitoring en ligne des câbles dynamiques par des méthodes d'identification de modèles paramétriques haute fréquence.

En savoir plus


Laboratoire de l'Université de Nantes impliqué

Partenaires académiques
  • Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR)
  • Laboratoire de recherche en Hydrodynamique, Énergétique et Environnement Atmosphérique (LHEEA)
Partenaires industriels
  • Réseau de transport d'électricité (RTE)
  • Nexans
  • CEA-List

Contacts