• Le 08 avril 2020

Creative Commons Zero - CC0"Dès l’annonce de la fermeture des établissements scolaires et universitaires, l’Université de Nantes s’est adaptée pour délivrer à distance les enseignements prévus en présentiel, explique Olivier Laboux, Président de l’Université de Nantes. Au vu des incertitudes sur la durée de confinement et sur les modalités de "déconfinement", nous devons prendre nos responsabilités dans l’intérêt de nos étudiants. C’est pourquoi nous avons décidé que les cours ne reprendront pas en présentiel avant les vacances d’été et que l’évaluation des connaissances pour le second semestre se fera à distance".

Dans son arrêté du 6 avril 2020, l’Université de Nantes annonce ainsi que les évaluations des connaissances seront organisées à distance pour le 2nd semestre de l’année universitaire 2019-2020.
"En prenant cette décision aujourd’hui, nous permettons aux composantes et aux équipes pédagogiques de s’organiser et de préparer au mieux ces évaluations qui se tiendront, pour la première fois, de manière généralisée à distance", ajoute Dominique Averty, Vice-président Formation et vie universitaire. Dans un contexte sanitaire hors norme, l’objectif de l’Université de Nantes est de faire au mieux, à la fois pour garantir la qualité des évaluations, maintenir les délais réglementaires pour prévenir les étudiants et veiller à l’équité entre les candidats. "Cette décision d’organiser à distance l’évaluation des enseignements est la plus pertinente au regard de ces trois objectifs, ajoute-t-il. Concernant les modalités de ces évaluations, les étudiants seront prévenus par leur composante 15 jours à l’avance".
Cette décision apporte aussi une réponse immédiate aux questions posées par les étudiants concernant la location de logement que certains conservaient en vue d’une éventuelle reprise des cours.

L’Université de Nantes, bien consciente des risques de fracture numérique, a souhaité prendre la mesure de la situation auprès de ses étudiants, en leur envoyant il y a quelques jours un micro-sondage par SMS. L’objectif ? Repérer ceux qui rencontrent des difficultés matérielles, de connexion internet ou d’équipement informatique et trouver des solutions pour y remédier au mieux. Ce dispositif est complété par l’envoi d’un baromètre à l’ensemble de sa communauté (enseignants, étudiants et administratifs) pour évaluer la manière dont les uns et les autres vivent ce confinement inédit, tant sur le plan matériel que sur les conditions de travail à domicile.

A noter également : les enseignements seront suspendus pendant une semaine minimum pendant les congés de printemps de la zone B. Les dates des interruptions de cours sont laissées au choix des composantes (facultés, UFR, instituts ou école) de l’université.