Une stratégie de calcul qui permet de couvrir à la fois les basses et les moyennes fréquences est proposée pour la dynamique transitoire. C'est une approche fréquentielle dans laquelle la partie basses fréquences est traitée grâce aux éléments finis classiques, alors que les moyennes fréquences sont calculées grâce à la Théorie Variationnelle des Rayons Complexes (TVRC) initialement introduite pour des problèmes de vibration forcée.