Porté par l'Université de Nantes qui en est le maître d'ouvrage, à travers le Laboratoire de Génie des procédés - environnement - agro-alimentaire (GEPEA - UMR Université de Nantes/CNRS/Ecole des Mines de Nantes/ONIRIS), le projet Défi-µalg a pour objectif de mettre en place une plateforme R&D dédiée aux micro-algues. Une infrastructure collaborative qui permettra, dans un futur proche, le passage à l'échelle industrielle de nombreuses applications des micro-algues, dont notamment la production de biocarburant (3e génération) actuellement encore au stade du laboratoire.

Pour mener à bien ce projet, le GEPEA doit se doter d'un démonstrateur de recherche et développement (appelé DRD), unique en France et dédié à la mise en place de l'exploitation de Micro-algues pour la production de biomasse à grande échelle. L'objectif principal du projet Défi-µalg est de démontrer la faisabilité de la production d'hydrocarbures d'origine algale à une taille suffisamment importante et sur une durée suffisamment longue. Ce procédé intégré, une fois défini, cherchera à satisfaire les objectifs et contraintes d'une production de masse d'énergie, à savoir un rendement énergétique positif, un impact environnemental réduit, utilisant notamment une source industrielle de dioxyde de carbone (CO2), une eau non potable, et une rentabilité économique préservée.

Une telle démarche aura également des répercussions sur les autres secteurs potentiels de valorisation des micro-algues (production alimentaire, chimie verte, applications environnementales de dépollution, autres vecteurs énergétiques type biodiesel ou biogaz)

Defi-µAlg est un projet structurant, s'inscrivant dans une dynamique locale et nationale. Il est essentiel pour :
  • La reconnaissance des activités régionales "Micro-algues" et la conservation d'un leadership initié il y a + de 20 ans !
  • Concrétiser le travail réalisé depuis 4 ans : pool important d'industriels et nombreuses actions R&D collaboratives en attente
  • Consolider l'activité Enseignement-Recherche du site nazairien par la création d'un "Technocampus des Micro-algues" : Association sur un même site du Démonstrateur Defi-Alg, à un Département de l'Ecole Polytechnique de l'Université de Nantes (Departement Génie des Procédés et Bioprocédés).
A l'avenir, Défi-µAlg permettra aux équipes de recherche françaises dans le domaine des biotechnologies bleues et des bioénergies de jouer à jeu égal sur ce qui constitue aujourd'hui un champ de compétition international.

Le Laboratoire de Génie des procédés - environnement - agro-alimentaire


Le Laboratoire GEPEA (Université de Nantes/CNRS/Ecole des Mines de Nantes/ONIRIS)
est mondialement reconnu pour son expertise en bioprocédés et biotechnologies marines. Il est impliqué dans de très nombreux autres projets nationaux et internationaux, et a développé ces dernières années de nombreuses innovations, notamment sur des briques technologiques clés de la production micro-algale (photobioréacteurs à haute concentration, technologies intensifiées de récolte et de bioraffinage).

Le laboratoire s'est par exemple dernièrement associé à un cabinet d'architecture international avec qui il développe les premiers prototypes français de capteurs solaires à Micro-algues : transformer les façades des immeubles en champs "algocoles" verticaux, un défi supplémentaire pour l'avenir de la planète.

Partenaires


    
    

"La valorisation des micro-algues est fortement ancrée dans la région"


"Le GEPEA est un laboratoire de Génie des Procédés, qui a décidé d'appliquer, il y a une vingtaine d'années, les concepts du Génie des Procédés aux ressources marines, et en particulier les microalgues, dont la valorisation est fortement ancrée dans la région.. Cette orientation originale a donné au laboratoire une spécificité nationale et une reconnaissance internationale sur cette thématique.

Le GEPEA se positionne aujourd'hui sur l'ensemble de la filière, de la culture aux procédés de traitement de la biomasse, hors optimisation génétique des souches. En particulier, le laboratoire développe des photobioréacteurs solaires intensifiés, des procédés de traitement de la biomasse dans l'objectif d'optimisation de l'ensemble de la biomasse produite (concept d'algoraffinerie) et des procédés de recyclage des effluents gazeux ou liquides, y compris les milieux de culture.


L'approche multidisciplinaire est indispensable pour la mise en oeuvre d'une filière industrielle, qui nécessite de fait des interactions fortes avec les industriels locaux. Cela renforce la crédibilité de l'ensemble des partenaires." 


Jack Legrand, directeur du GEPEA