Consult the english version

En se lançant dans cette démarche de labellisation, l’Université de Nantes s’engage à améliorer ses pratiques de recrutement et à offrir les meilleures conditions de travail pour ses personnels de recherche.
« A travers cette labellisation, nous souhaitons structurer notre politique des ressources humaines dans une démarche d’amélioration continue. Une telle approche qualité dans les ressources humaines est essentielle. » précise Françoise Le Fichant, vice-présidente déléguée Responsabilité sociale - chargée de mission égalité femmes-hommes.

Pour obtenir ce label européen, l’université s’appuiera sur les principes développés par la Charte Européenne du Chercheur et du Code de conduite pour le recrutement des chercheurs.

L’établissement devra analyser ses propres pratiques au regard des 40 recommandations formulées dans ces documents sur les aspects éthiques et professionnels, recrutement, conditions de travail et sécurité sociale, formation. Des objectifs concrets pourront ainsi être posés pour répondre à toutes les recommandations afin d’obtenir le label HRS4R par la Commission Européenne.

La démarche

Mise en place :

  • d’un comité de pilotage pour  le déploiement de la démarche, orientations et validations),
  • d’un comité technique pour la mise en place technique selon les orientations du comité de pilotage
  • de groupes de travail thématique (principes éthiques, recrutement, conditions de travail et formation) afin de nourrir et construire le GAP Analysis et le plan d’action
    avec l’implication de la communauté dans la production des éléments de diagnostic et de co-construction des propositions d’actions à mettre en place pour améliorer les pratiques de l’établissement

Le processus de mise en œuvre du plan d’action  va s’effectuer dans la continuité du dispositif existant. En fonction des  dispositifs à mettre en œuvre, des groupes de travail spécifiques seront constitués. Un pilote politique (membre du COPIL) et un pilote opérationnel seront responsables des actions à mener. Ils mobiliseront le groupe suivant les compétences nécessaires  ainsi que les chercheur-e-s et personnels administratifs volontaires (avec pour appui les directions de l’université présentes dans le groupe projet et leurs services intégrés à chaque groupe action). Ils auront pour mission d’assurer le déroulé du projet, de vérifier l’exécution des décisions du COPIL, de suivre les indicateurs, de produire et mettre à jour les livrables.

Calendrier

  • COPIL : Semestriellement
  • Groupes de travail : Semestriellement, mise en place d’un tableau de bord pour report au COPIL et aux instances
  • Communauté scientifique : Annuellement à chacun des points d’étape
  • Coordination partenaires : Réunions d’échanges trimestrielles
L’Université de Nantes s’est attachée, pour les deux premières années, à mettre en place les actions réalisables et nécessaires au vu de l’état des lieux. Et elle s’attache particulièrement à ne pas perdre de vue la dernière action "Harmonisation des plans d’action respectifs de l’Université de Nantes et de ses  partenaires dans le cadre de la nouvelle université". Elle a, par ailleurs, pleinement intégré la démarche HRS4R à sa stratégie RH. L’Établissement travaille, depuis 2019, sur des lignes directrices de gestion, relative à la mobilité, à la valorisation des parcours professionnels et au pilotage des ressources humaines. Ces réflexions s’articulent complétement avec les actions proposées dans le cadre de la stratégie HRS4R. Elle se complète par la création du consortium « EUniWell », réunissant six autres universités européennes (Universiteit Leiden, University of Birmingham, Universita Degli study Firenze, Linnaeus University, Semmelweis University, Universität zu Köln) travaillant sur le bien-être. Ce consortium a été retenu dans le cadre d’un appel à projet.