• Le 06 mai 2013

Une délégation du territoire Nantes-Saint-Nazaire (élus, acteurs de l’ESR, de la culture et de l’aménagement) était en déplacement au Japon du 5 au 10 mai 2013. L’Université de Nantes, représentée par son président, Olivier Laboux, et Olivier Joubert, professeur à Polytech Nantes, s’inscrivait dans ce déplacement en intervenant sur quatre thématiques : l’hydrogène, la gérontologie, les énergies marines renouvelables et les industries créatives.

Le déplacement au Japon a notamment permis à l'Université de Nantes de renforcer ses relations existantes avec les universités partenaires japonaises et de nouer de nouveaux contacts académiques et industriels.

  • Hydrogène
La contribution de l'Université de Nantes sur la thématique de l'hydrogène est aujourd'hui reconnue à l'échelle nationale et internationale. Plusieurs équipes (Laboratoire de Thermocinétique de Nantes, Institut de Recherche en Electrotechnique et Electronique de Nantes-Atlantique et Institut des Matériaux Jean Rouxel) sont fortement impliquées dans de nombreux projets de recherche rassemblant les principaux acteurs de la recherche publique français et internationaux. Dans cette optique, la délégation nantaise a échangé avec les responsables japonais du JX Nippon Oil and Energy corp (Tokyo) sur les principales avancées dans le domaine, et notamment les nouvelles chaudières électrogènes basés sur des piles à combustible haute température. Olivier Joubert, professeur à Polytech Nantes et chercheur à l'IMN, a animé également une table ronde sur la thématique hydrogène-énergie à l'ambassade de France au cours de laquelle il a présenté les activités de recherche de l'IMN dans le domaine et posé la base du futur symposium international qui se tiendra à Nantes en 2014.

  • Energies marines renouvelables (EMR)
L'Université de Nantes, aux côtés de l'Ecole Centrale de Nantes, est appelée à jouer un rôle moteur dans la structuration de la filière des énergies marines renouvelables au niveau régional dans les années à venir. L'Institut Universitaire Mer Littoral (IUML), qui implique 12 laboratoires dont 8 laboratoires de l'Université de Nantes, en sera la locomotive. Piloté par Pascal Jaouen, chercheur au laboratoire GEPEA, l'IUML dispose en effet d'une expertise pluridisciplinaire de renommée internationale dans le domaine des EMR développant de nombreux projets associant les expertises en sciences de la vie et de l'ingénieur et en sciences humaines et sociales. Le déplacement de la délégation au Japon a permis à l'Université de Nantes de participer à une table ronde sur les EMR qui a réuni les représentants de l'agence de financement pour les énergies renouvelables (NEDO) et du Ministère en charge de l'énergie (METI) au Japon.

  • Gérontologie
Les Pays de Loire ont lancé, en 2011, un Pôle de compétence partenarial régional autour des questions liées au vieillissement de la population (Gérontopôle Autonomie Longévité des Pays de la Loire). L'Université de Nantes s'est associée à ce projet en amorçant une dynamique de recherche, de formation et de partenariats industriels sur ces questions en impliquant plusieurs de ses laboratoires. La visite de la délégation au Japon aura été l'occasion d'échanger sur l'évolution du vieillissement de la population et notamment de connaître la politique menée par la préfecture de Tokyo concernant les personnes âgées. Olivier Laboux a profité de sa présence pour rencontrer la directrice du Bureau de la Protection sociale et de la Santé publique (Tokyo Metropolitan Government) et d'échanger autour de ces questions.

  • Industries créatives
Depuis 2011, l'Université de Nantes est mandatée par Nantes Métropole pour piloter les enjeux de l'enseignement supérieur et de la recherche au sein du cluster du Quartier de la création. La politique culturelle développée à l'Université de Nantes en a intégré les principaux enjeux liées à l'art et science, la logique d'immersion d'« artist in lab » et les processus de co-création. Au cours du déplacement, une partie de la délégation s'est rendue à Niigata afin d'aborder  les problématiques culturels et rencontrera, à Tokyo, de nombreux acteurs sur les enjeux liés aux clusters.

En conclusion de cette visite, le président Olivier Laboux a rencontré son homologue de la Toyo University (Kawagoe)  afin d'évoquer le partenariat existant entre les deux universités en neuroscience et d'étudier les possibilités de renforcer, voire d'élargir les échanges.