La culture scientifique et technique (aussi appelée  « médiation scientifique » ou « vulgarisation scientifique ») vise à expliquer la démarche scientifique, à transmettre les connaissances scientifiques des chercheurs à tout public non-scientifique et à encourager le débat sur la base de ces connaissances.

Pourquoi diffuser la culture scientifique et technique ?

  • Parce qu'au sein de la société, l'acquisition d'un bagage scientifique minimum constitue un socle nécessaire à la démocratie et un vecteur de cohésion sociale
  • Parce que la science et les progrès technologiques peuvent être considérés comme des dangers et générer méfiance et violence (OGM, énergie nucléaire, nanotechnologies, ...)
  • Parce que la profusion d'informations brouille l'image de la science dans la société et complique la distinction entre faits scientifiques avérés et opinions personnelles
  • Parce qu'il est important de rendre compte du travail mené dans les laboratoires de recherche publics et de permettre à tout un chacun de mieux connaître les métiers scientifiques et techniques

L'Université de Nantes, ses enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs et techniciens ont un rôle à jouer dans la diffusion de la culture scientifique. Acteurs locaux d'une recherche internationale, ils sont en contact direct avec la société et donc à même de:

  • faire connaître les faits scientifiques, les interprétations possibles
  • poser un regard critique sur la science
  • envisager de nouveaux axes de réflexion
  • susciter des débats

La structuration de la culture scientifique et technique à l'Université de Nantes

Au sein de la direction de la recherche, des partenariats et de l'innovation, la mission « diffusion de la culture scientifique et technique » a pour but d'encourager les initiatives dans le champ de la CST, de développer de nouveaux projets et d'assurer la visibilité de l'université dans le domaine de la médiation scientifique. Mission transversale, elle travaille en collaboration avec les différentes directions, services et composantes de l'université.

Tout porteur de projet de CST peut solliciter la mission « diffusion de la culture scientifique et technique » pour un conseil ou soutien, de préférence le plus tôt possible (dès la phase de conception du projet).

Au sein de l'exécutif universitaire, un vice-président est chargé de valider et suivre la mise en œuvre de la stratégie de CST.