Tout savoir pour prendre soin de soi

1/ Un service de santé spécialement pour vous

Le Service de santé des étudiants vous accueille pour des consultations médicales de soins, votre visite bilan de santé préventif ou des visites spécifiques liées au handicap, des consultations de dépistage bucco-dentaire, des ateliers bien-être, des groupes de paroles animés par des psychologues, la possibilité de se former aux premiers secours, des consultations avec des assistantes sociales, etc.
Pour avoir toutes les informations, rdv sur les pages dédiées

2/ Des étudiants relais-santé pour vous accompagner

Toutes et tous formé-e-s par les professionnels de santé du Service de santé des étudiants (SUMPPS), ils se déplacent dans tous les campus à votre rencontre pour libérer la parole et faciliter les échanges grâce à des animations ludiques autour de l'hyper alcoolisation, les comportements à risque, la nutrition, le sommeil... Vous-aussi, vous pouvez devenir étudiant relais-santé.
Pour en savoir plus sur eux, c'est .

Franck Tomps


3/ Un accueil dédié pour vos questions sociales

Des assistant·e·s sociales vous accueillent et vous informent sur vos différents droits en matière d'aide sociale (bourse, prêt, budget...), logement, protection sociale...et sur tous les aspects de la vie quotidienne. Pour savoir comment les rencontrer, c'est ici.
Et si vous vous retrouvez en difficulté financière ou en précarité, le CROUS peut vous accompagner via des aides financières, ponctuelles ou annuelles :
 

Un nouveau numéro de téléphone national pour obtenir des informations
Essentiellement dédié aux aides d'urgence, ce numéro, le 0 806 000 278, est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h, au prix d'un appel local non-surtaxé . Un conseiller renseigne les étudiants en situation de grande urgence, sur le soutien ou les aides qui peuvent être apportées voire les démarches à faire auprès du Crous.

appel étudiants situation urgence

4/ Votre sécurité sociale

Si vous vous inscrivez pour la première fois dans un établissement d’enseignement supérieur à la rentrée 2019-2020, et que vous êtes français·e, vous serez automatiquement affilié·e à un régime obligatoire d’assurance maladie pour le remboursement de vos frais de santé, généralement celui de vos parents ou tuteurs légaux, et ce quel que soit ce régime (général, agricole ou autre).
Vous n’avez aucune démarche à effectuer pour cette affiliation, mais profitez-en tout de même pour vous créer un compte sur l’espace Web de gestion de votre régime (général, agricole ou autre) afin de bien percevoir vos futurs remboursements de frais de santé. Plus d'infos sur le site de l'assurance maladie.

Vous n’avez plus de cotisation spécifique de sécurité sociale à payer à votre inscription. Cependant, pour pouvoir vous inscrire, vous devez régler la contribution de vie étudiante et des campus -CVEC (fixé à 91€ en 2019). Le règlement est fait au Crous sur www.messervices.etudiant.gouv.fr
Quelle que soit votre situation, votre couverture de soin est assurée pendant toute la durée de l’année universitaire.

Toutes les infos sur www.etudiant.gouv.fr ou sur notre page Sécurité sociale et Mutuelle complémentaire.

5/ Le Pass Santé de la région Pays de la Loire

Tous les jeunes de 15 à 19 ans habitant en Pays de la Loire, et sans limite d’âge pour les jeunes scolarisés en lycée, CFA ou MFR en Pays de la Loire peuvent bénéficier de ce pass santé. Prenez soin de vous : prévention des addictions, contraception, dépistage, conseil pour l’alimentation, stress, tabac… 4500 professionnels de santé, répartis sur tout le territoire régional, sont à votre écoute. À vous de choisir ! Avec le e.pass santé, il n’y a pas de sujet tabou, et beaucoup à gagner à parler avec un professionnel de santé. C’est anonyme et gratuit !

6/ Tout savoir pour prendre soin de l'autre

L'Université de Nantes s'engage contre le harcèlement, sous toutes ses formes. Les violences sexistes et le harcèlement moral ou sexuel, au travail ou sur le lieu d'études, ne sont pas compatibles avec les valeurs de l'établissement et ne peuvent pas être acceptées.

L'Université de Nantes a ainsi décidé d'agir pour prévenir et combattre le harcèlement en informant largement la communauté universitaire avec une grande campagne de sensibilisation sur ses campus, la campagne #UNunie. Le projet a été mené en collaboration avec l'Université de Genève et prolonge une expérience déjà entreprise par l'Université Libre de Bruxelles.

Merci d'évaluer mon travail Ma jupe est-elle trop longue Voir son travail constamment dénigré Une victime de harcèlement