Intervenants : Jeanne Benameur, écrivain, et Guillaume Bourain


Descriptif

Comment en (re) trouvant le souffle de son écriture singulière, de sa langue et le lien à son corps dans le mouvement, peut-on devenir acteur de son parcours intime et de son appartenance au monde ?

L'écrivain Jeanne Benameur a développé une approche spécifique pour retrouver le lien à son écriture intime et singulière. Avec la participation d'un second artiste, le travail qui sera proposé aux participants de cette master class s'articulera autour des notions d'écriture, de rapport au corps et de mouvement.

"Vivre c'est risquer. Oser le risque fertile, celui de la rencontre, celui du pas dans l'inconnu, c'est cela que nous nous efforcerons de mettre en œuvre. Il s'agit d'abord de se délester de la peur qui insidieusement mine nos vies. Peur de l'autre. Peur de l'inconnu en nous.  Cette peur qui mène au repli et à l'enfermement dans une identité bétonnée par d'autres. Cette peur qui fait de nous des "indifférents" face au monde. L'atelier d'écriture permet, au secret des écritures, de tisser les liens avec soi et avec le monde. Les mots nous portent. Loin. Chacun a une place unique à trouver dans la langue."

Parce que j'ai compris, de tout mon être, que l'alphabet est la seule et paradoxale chance qui m'était donnée pour faire lien avec les autres, tous les autres, dans le silence tissé par les mots justes, j'écris.

Je partage cette quête au fur et à mesure des textes que j'écris. J'en livre ce que je peux, au cours de ma vie.

Quand le partage a lieu, c'est une joie profonde. Alors je me sens vivante parmi les vivants.

Extrait de "L'exil le lien" in Notre nom est une île (Ed. Bruno Doucey)

Informations pratiques

  • Nombre de participants : 15
  • Lieux : Campus Tertre
  • Semestre : 2
  • Calendrier : week-end du 24 et 25 janvier 2015 / week-end du 28 et 29 mars 2015

Biographie des intervenants

Jeanne Benameur est une écrivain française née en 1952 à Ain M'lila en Algérie d'un père tunisien et d'une mère italienne. Deux langues ont bercé son enfance : l'arabe, langue maternelle de son père mais également celle de son premier environnement, et le français. Elle réintroduit les sonorités et les rythmes de ces langues dans son écriture et est l'auteur de nombreux romans parmi lesquels : Les Demeurées (2001), Présent ? (2006), Les Insurrections singulières (2011), Profanes (2013). Elle vit à La Rochelle et anime, parallèlement à son travail d'écriture, des ateliers d'écritures pour des publics variés.

Passionné d'arts martiaux depuis l'adolescence, Guillaume Bourain base sa recherche, tant technique que scientifique, sur l'efficacité en combat réel. Il développe aujourd'hui cette recherche au travers de séminaires et de cours où il enseigne le close combat. Par ailleurs journaliste littéraire, blogueur et diplômé de science politique, Guillaume Bourrain travaille sur la formulation concrète et la théorisation de ces attaques "invisibles" qui font la complexité et le mal être de nos sociétés contemporaines où les violences psychiques sont devenues monnaies courantes.