• Le 05 février 2020
    De 19:30 à 23:59
    Campus Tertre
  • 19h30

L'Université de Nantes vous propose un spectacle de marionnette de la Brat Compagnie unique en son genre, inspiré de l'oeuvre de Jack London. A ne rater sous aucun prétexte. To Build a Fire, est une nouvelle de l’écrivain américain Jack London, publiée en 1908 (repris dans le recueil Lost Face, 1910). La légende veut qu’elle ait été le livre de chevet de Lénine et du Che Guevara

C’est l’histoire d’un face-à-face avec l’hiver.
Malgré les avertissements des anciens (on ne marche jamais sans un compagnon par – 45° C), un homme suivi d’un chien part seul à travers le Grand Nord, avec ses moufles d’Alaska, ses chaussettes allemandes et ses biscuits au bacon.
Tout le talent de London consiste à orchestrer la lente déchéance de cet être présomptueux, qui croit pouvoir se passer d’autrui. Bientôt, son crachat crépite sur la neige, sa barbe se couvre de givre, ses orteils perdent toute sensibilité. Pour vérifier qu’elles se trouvent toujours au bout de ses bras, il doit chercher ses mains du regard. Et le feu, lui, se dérobe à chaque tentative de le faire prendre. Seul un camarade pourrait l’aider à craquer l’une de ses allumettes soufrées, martèle le narrateur de cette nouvelle qui se lit comme un conte philosophique.
L’instinct du chien comprendra avant l’intelligence de l’homme que cette entreprise est vouée à l’échec. Lorsque, figé par le froid, l’homme ne bougera plus, le chien fera volte-face et s’éloignera en quête d’un nouveau Prométhée.

Construire un feu