• Le 16 octobre 2014

La recherche en santé à Nantes a connu ces dernières années un développement très rapide avec de fortes perspectives de croissance et de développement qui nécessitent des équipements de pointe. L'Université de Nantes, le CHU et les partenaires financeurs de l'opération se sont retrouvés ce jeudi 16 octobre pour la pose de la première pierre de deux futurs bâtiments étendards dédiés à l'accueil des équipes de recherche en santé : l'IRS 2 l'IRS Campus.

  • Nantes, place forte de la recherche en santé

Olivier Laboux, président de l'Université de Nantes et Philippe Sudreau, directeur du CHU de Nantes entourés des partenaires financeurs de l'opération (collectivités territoriales)Le dynamisme nantais en matière de recherche en santé est reconnu au plan national. Les laboratoires labellisés par l'INSERM sont passés de 1 à 13 (5 pour la moyenne nationale) entre 1990 et 2009. La recherche nantaise a également décroché en 2012 des financements au titre du programme "Investissements d'avenir" pour mener à bien plusieurs projets structurants pour la recherche en santé : laboratoires d'excellence (Labex), équipement d'excellence (Equipex) et Institut Hospitalo-universitaire.

  • Une première étape dans la construction du futur quartier hospitalo-universitaire

Après le premier institut de recherche en santé sorti de terre en 2009 (IRS1), l'IRS 2 et l'IRS Campus ouvriront leurs portes en novembre 2015, dans des bâtiments voisins l'un de l'autre. Ils accueilleront dans les meilleures conditions équipes de recherche et entreprises. Ces deux bâtiments contribueront ainsi à l'émergence d'un pôle santé-biotechnologies majeur sur l'Ile de Nantes, à proximité du futur CHU.

"Ce nouvel équipement de recherche de pointe représente, à nos yeux, la première concrétisation du futur quartier hospitalo-universitaire de l'Ile de Nantes qui sortira de terre dans les prochaines années et qui rassemblera tous les acteurs de la santé nantaise", annoncent conjointement Olivier Laboux, président de l'Université de Nantes et Philippe Sudreau, directeur du CHU de Nantes.


  • Le continuum Recherche - Formation - Soin : une signature nantaise
L'IRS 2 est emblématique du modèle nantais reconnu au plan national et international, instaurant un lien étroit, physique et fonctionnel, entre l'Université de Nantes, le CHU et les structures de recherche. Cette démarche, fortement soutenue par les collectivités territoriales, permettra d'assurer le continuum Recherche - Formation - Soin, pour "garantir aux citoyens nantais, aux patients, que demain ils accèderont plus que jamais à des soins à la pointe de la recherche, prodigués par des professionnels de santé formés au plus haut niveau", comme souhaitent le rappeler Olivier Laboux et Philippe Sudreau.

En novembre dernier, CHU et université ont renouvelé la convention qui les liait pour réaffirmer leur priorité conjointe de rapprocher leurs activités.