Lors de cette journée, nous vous proposons de questionner la notion de distance suivant quatre axes d'entrée.

La distance sur les territoires

Dans cet axe, la "distance" sera interrogée au travers du triptyque "territoires-développement-formation".
  • Qu'est-ce qu'un territoire ? Qui sont les acteurs impliqués ?
  • Comment développer les relations entre les différents territoires ? Dans quel but ? Comment les territoires contribuent-ils au développement de la formation ? Comment accompagner les acteurs à la croisée de territoires ?
  • Quelles conditions et modalités mettre en oeuvre pour permettre une mise en mouvement collective des territoires dans un but partagé ?
  • En quoi la distance peut-elle favoriser ces rencontres de territoires et d'acteurs dont les enjeux peuvent être très différents ?

La distance par l'usage des TIC

Cet axe permettra d'aborder la question de l'hybridation des formations et de l'enseignement-apprentissage dans des formations de ce type.
  • Que veut dire "formation hybride" ? Pourquoi hybrider ses enseignements ?
  • Qu'est-ce qu'apportent les environnements de travail numérique à la formation ?
  • Quels changements pour l'enseignant ? Quels nouveaux éléments à prendre en compte dans l'ingénierie pédagogique ?
  • Quelles sont les nouvelles conditions et modalités de travail entraînées par une formation hybride ?...

La distance pour des parcours interdisciplinaires et interprofessionnels

  • En quoi la distance favorise-t-elle des parcours interdisciplinaires et interprofessionnels ?
  • Comment la distance peut-elle permettre la rencontre entre étudiants, chercheurs, enseignants et praticiens ?

La distance avec un accompagnement

 L'axe 4, la distance avec un accompagnement, permettra notamment d 'interroger la signification d'"accompagner à distance".
  • Pourquoi créer de "la présence à distance" ?
  • Quel(le)s (nouveaux-elles) dispositifs et dispositions d'accompagnement pour l'enseignant-apprenant ?
  • Quelles sont les conditions et modalités d'engagement perçues/acceptables a priori par chacun des acteurs (enseignants-apprenants) ?