• Mars 2016

Nowlenn Mingant, maîtresse de conférences en Civilisation américaine à l'Université de Nantes et membre du CRINI a publié en collaboration avec Abdelfettah Benchenna et Patricia Caillé l'ouvrage : La circulation des films : Afrique du Nord et Moyen-Orient.

À la fin des années soixante, alors que de nombreuses nations en Afrique du Nord et au Moyen-Orient obtiennent leur indépendance, la question de la création d'industries cinématographiques nationales attire l'attention des politiques, qui y voient la possibilité de créer un sentiment national au sein des pays et une voix qui sera entendue à l'étranger. Elle suscite aussi l'intérêt de chercheurs et d'intellectuels comme le français Georges Sadoul ou le tunisien Tahar Cheriaa. Depuis la fin des années 1980, cette question a cependant été laissée à l'abandon. Alors que dans ces pays, le cinéma, tant comme production que comme loisir, commence à péricliter, la recherche universitaire se consacre à l'interprétation politique et esthétique des films de la région. Ce volume cherche à réhabiliter la recherche dédiée à la dimension socio-économique du cinéma maghrébin et moyen-oriental. La question des industries du cinéma est en effet aujourd'hui plus importante que jamais. Quels sont les conditions dans lesquels les films sont distribués, montrés et reçus dans le contexte politique qui secoue aujourd'hui la région MENA (Moyen-Orient / Afrique du Nord) ? De quelle façon les nouvelles technologies et la démultiplication de l'accès au film bouleversent-elles les réseaux de distribution classique ? Dans quel paysage cinématographique et culturel vivent les habitants de la région MENA ? La question de la circulation des films est fondamentale car c'est la nature même du cinéma que de voyager. Voyage d'une rive de la Méditerranée à l'autre, voyage entre les pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ce voyage, facile pour certains, semés d'embûches pour d'autres, est l'œuvre de passeurs qui sont au cœur de ce volume, des distributeurs commerciaux aux vendeurs de DVD dans leurs échoppes, des organismes européens aux organisateurs de festivals.

Partenaires