A l'occasion du "Grenelle de la Mer", la France s'est fixée comme objectif d'atteindre "23% d'énergie renouvelable dans la consommation finale a l'horizon 2020". Le plan estime par ailleurs a 3% la contribution des énergies marines renouvelables (EMR) au mix énergétique francais a l'horizon 2020 et prévoit d'installer d'ici-là une puissance de 6.000 MW d'EMR, soit l'equivalent d'environ 4 reacteurs nucleaires de nouvelle generation.

Parmi les EMR, l'énergie hydrolienne présente au moins trois atouts remarquables : elle est parfaitement prévisible (contrairement a l'éolien et au photovoltaïque), donc plus facilement raccordable au reseau ; elle présente un impact visuel et environnemental quasi nul, donc avec une bien meilleure acceptabilité sociale ; enfin son implantation sur le fond marin limite les risques de destruction lies aux évènements climatiques violents. Mais elle est pénalisee en contrepartie par des contraintes technico-économiques sévères liees a l'environnement marin. La viabilité économique de cette energie est principalement conditionnée par notre capacité a maîtriser les coûts de maintenance des parcs hydroliens.

C'est l'objectif du projet HYDROL44 financé par la Région des Pays de la Loire (appel à projet 2011, volet émergence collective), organisé autour de deux axes de recherche :
  • le premier concerne la conception et l'optimisation des fermes hydroliennes, dans l'objectif d'une plus grande fiabilité,
  • le second s'intéresse aux solutions permettant de limiter et d'optimiser les opérations de maintenance sur site.
Programmé pour une durée de 4 ans, le projet débouchera sur la conception d'un prototype de génératrice d'hydrolienne innovante et particulièrement robuste, la proposition d'outils pour l'optimisation du système d'agrégation de l'énergie électrique produite par une ferme hydrolienne, la caractérisation des bio-salissures susceptibles de coloniser des hydroliennes à grande profondeur et la mise au point d'une nouvelle méthode de diagnostic en ligne du système isolant des génératrices d'hydrolienne.

Voir l'émission "En quête d'innovation" consacrée au projet HYDROL 44




En savoir plus


Laboratoire de l'Université de Nantes impliqué
Partenaires académiques
  • Le Laboratoire de recherche en Hydrodynamique, Énergétique et Environnement Atmosphérique et la plateforme SEM-REV de l'Ecole Centrale de Nantes
  • Le Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes (Université d'Angers)
  • L'Institut de Recherche de l'École navale (IRENav) 
  • Le Laboratoire Brestois de Mécanique et des Systèmes
Partenaires industriels
  • Alstom Hydro (Nantes),
  • Jeumont Electric Maintenance (Carquefou)
  • ECAN-EN (Saint-Herblain)
Contacts