• Le 14 février 2018

L’université française doit répondre au défi de former de nouvelles générations d’étudiants dans un monde en perpétuelle évolution. Si les cours magistraux gardent leur utilité pour transmettre des connaissances, ils ne suffisent plus. L’Université de Nantes s'est engagée à développer de nouvelles formes d’apprentissage centrées sur l’étudiant et de nouveaux modes d’enseignement. Après s'être dotée d'un Centre de Développement Pédagogique, elle vient de lancer un appel à projets pour encourager et soutenir les initiatives pédagogiques originales et créatives. 200000 € seront investis par l'établissement pour financer des actions pédagogiques originales.

Un environnement pédagogique efficace et attractif

Les initiatives pour enseigner différemment se sont multipliées depuis quelques années, témoignant de la volonté des équipes pédagogiques de faire bouger les lignes et de développer des modes d’apprentissage originaux et créatifs, hybrides. Un forum est d'ailleurs proposé depuis 2 ans à tous les acteurs de la pédagogie pour encourager le partage d'expérience.

Entre  les ateliers "hyblabs" mixant les disciplines, les jeux de rôles, les marathons créatifs, les boitiers de vote pour dynamiser l'interactivité avec les étudiants, les serious games, les MOOCs... nombre de dispositifs foisonnent ces dernières années au sein de notre établissement.

Olivier Laboux, président de l'Université de Nantes

Simulation de Conseil EuropéenA titre d'exemple : la simulation de Conseil Européen à laquelle se prêtent depuis 3 ans les étudiants de Licence Parcours Europe. Distingué par le prix PEPS 2017 (Passion Enseignement et Pédagogie dans le Supérieur), cette initiative est une des illustrations de la bascule des pratiques que les établissements d'enseignement supérieur doivent opérer.
Chaque année, les étudiants du parcours Europe endossent, le temps d'une journée, le rôle de chefs d’état, de lobbyistes, ou encore de journalistes pour parvenir, dans les mêmes conditions que le Conseil Européen, à rédiger un texte, reflet d'une position commune. En amont, ils sont préparés au sujet sur lequel se tiennent les débats, toujours en lien avec des enjeux de société : cybersécurité, biocarburants ou encore bioéthique...


Un investissement de 200 000 € pour soutenir les initiatives

Loin de se reposer sur ses acquis et sur les initiatives qui ont déjà fait leur preuve, l’université passe cette année un cap.
En janvier 2018, un appel à projet ambitieux a été lancé par l'Université de Nantes : le Fonds d’initiatives pédagogiques. Objectif : bousculer les méthodes d’enseignement et contribuer au développement continu de la qualité des apprentissages au sein de l’établissement. Cet appel à projets financera des actions pédagogiques originales dans l’établissement à hauteur de 200 000 €. Dès juillet 2018, des projets originaux et créatifs en lien avec les orientations stratégiques de l’Université de Nantes auront potentiellement vocation à rayonner localement, voire au national ou à l’international.


Impliquer les étudiants dans la réflexion autour de nouveaux modèles

Outre cette dynamique de financement, l'établissement se questionne continuellement sur les modèles pédagogiques. En novembre dernier, un atelier visant à transformer la pédagogie par le design* a été organisé. Cette rencontre a rassemblé une trentaine de personnes incluant, à la fois enseignants, ingénieurs et conseillers pédagogiques, sans oublier les principaux intéressés de ce changement de cap pédagogique : les étudiants ! À l’issue de ce marathon créatif, chaque enseignant est donc reparti avec des solutions pour transformer son enseignement.

* cet atelier était mené par
Ouest Industries Créatives, programme de recherche – formation – innovation en Pays de la Loire, porté par l'Université de Nantes et co-animé avec l’École de design Nantes Atlantique