Avec l'ouverture, en avril 2015, de son Data Center (centre de données), l'Université de Nantes se dote d'une nouvelle infrastructure de qualité qui permettra d'assurer la sécurité des données, d'optimiser l'espace hébergement et de garantir la continuité de service.

Financé par la Région des Pays de la Loire, La Préfecture de Région et l'Université de Nantes pour un total de 1 200 000 €, ce bâtiment de 160 m² bénéficie des dernières innovations techniques et énergétiques.

Les données hébergées

L'espace d'hébergement disponible dans le Data Center a un potentiel de développement important.
Il est en priorité destiné à couvrir les besoins de l'établissement mais certaines données d'autres établissements y seront également hébergées. Ainsi des serveurs seront dédiés au réseau Renater ou encore aux systèmes de calcul scientifique à forte densité (CCIPL,  l'IRS...).

Par ailleurs, ce Data center a été spécifiquement conçu pour héberger des équipements appartenant à d'autres structures, telles que les organismes publics et les autres établissement d'Enseignement Supérieur et de Recherche de la Région.

Les avantages du Data center

Optimisation des coûts
Les serveurs de production de l'université sont désormais réunis en un lieu unique ce qui permet notamment d'optimiser les coûts de fonctionnement tout en bénéficiant des technologies de pointe. Des serveurs de secours existent dans d'autres lieux.

Grande sécurité des données
L'ensemble des installations est sous alarme, avec des contrôles d'accès centralisés. Un système complexe de vidéo-surveillance est également en place.

Fiabilité des installations 24H/24 et 7J/7
Les éléments actifs du Data Center sont conçus sous norme Tiers 3+ afin de tolérer des pannes d'origine externe (panne de courant EDF, par exemple) ou d'origine interne (panne d'un élément actif de climatisation, par exemple). Des prestations de maintenance et de surveillance 24H/24 et 7J/7sont contractées. Ceci permet d'assurer la continuité et la sécurité du fonctionnement du matériel informatique hébergé.

Respect du développement durable
Afin de réduire la consommation énergétique à son strict nécessaire, le système « free cooling » a été choisi. Il permet de refroidir les serveurs en exploitant la différence de température entre l'air extérieur et l'air intérieur.