• Le 24 mars 2015

Dis-moi ce que tu achètes, je te dirai ce dont tu as besoin. L’équipe DUKe (Data User Knowledge) du Laboratoire d’Informatique de Nantes-Atlantique (LINA / Université de Nantes-CNRS-Ecole des Mines de Nantes) proposera bientôt aux entreprises une solution logicielle permettant de "prédire" plus efficacement le comportement de leurs clients, et donc de mieux répondre à leurs attentes.

Plus concrètement, le logiciel développé par le laboratoire nantais permettra d'extraire des connaissances pertinentes à partir de données (ou data) et de les analyser plus efficacement. "L'objectif est d'offrir aux entreprises un outil performant d'aide à la décision", explique Philippe Leray, chercheur au Laboratoire d'Informatique Nantes-Atlantique (LINA) et coordinateur de la plateforme PILGRIM (ProbabIListic Graphical and RelatIonal Models). "Pour les entreprises, notamment celles du e-commerce, le logiciel permettra par exemple d'évaluer plus efficacement le risque client ou permettre de recommander certains produits en fonction de ce que l'on sait de tel ou tel acheteur."

Pour mettre au point ce logiciel, l'équipe de recherche DUKe (Data User Knowledge), spécialisée dans l'exploitation et la manipulation des données depuis plusieurs années, s'est appuyée sur les data des entreprises (bases de données relationnelles) et sur des modèles informatiques (réseaux bayésiens relationnels) généralement utilisés pour des tâches comme la classification, la recommandation et bien sûr l'analyse prédictive. "Aujourd'hui, très peu de logiciels sur le marché utilisent ce type de modèle à partir des data", précise Philippe Leray. "Notre objectif était donc de proposer une solution originale permettant de manipuler ces modèles probabilistes, mais en intégrant des algorithmes récents ainsi que nos propres contributions développées au sein du laboratoire." Encore en cours de développement à Nantes, la plateforme logicielle sera prochainement proposée aux entreprises sous la forme de "briques" qu'elles pourront intégrer à leurs propres solutions. "La plateforme n'est pas un logiciel clé en main, mais un ensemble de fonctionnalités utilisables", précise Philippe Leray.
 
  • L'exploitation des "data" : un savoir-faire nantais
Le développement de cette solution logicielle innovante s'appuie sur un savoir-faire bien nantais issue du Laboratoire d'Informatique Nantes Atlantique (LINA). Spécialisé depuis longtemps dans la fabrique logicielle et l'utilisation des données, le LINA mène en effet depuis plusieurs années une politique forte de valorisation et n'hésite pas à mettre régulièrement à disposition de la communauté scientifique des outils de développement informatique (voir par ailleurs). "Le développement de cette plateforme a permis depuis plusieurs années de factoriser un certain nombre d'outils entre doctorants de l'équipe. La plateforme s'est ainsi enrichie d'algorithmes. C'est cette base qui nous a fourni la structure nécessaire pour le projet", souligne Philippe Leray.
 
  • L'Université de Nantes : un acteur incontournable du numérique sur son territoire
Cette belle réussite fait également écho à la politique de recherche menée par l'Université de Nantes qui fait du numérique un de ses axes majeurs de développement Recherche-Formation-Innovation (RFI). Avec plus de 450 chercheurs spécialisés et 3000 étudiants (dont 1 200 diplômés par an), l'Université de Nantes est en effet aujourd'hui un acteur incontournable du numérique nantais sur son territoire. "La fertilisation croisée du monde académique avec la filière numérique est un enjeu fort pour expérimenter l'Université de demain", souligne Francky Trichet, vice-président Numérique de l'Université de Nantes.

Le développement de la plateforme PILGRIM a été accompagné par la Société d'accélération de transfert de technologies (SATT) Ouest Valorisation