Vous êtes ici : Accueil université > La recherche > Politique de recherche

L'interdisciplinarité à l'Université de Nantes

A- A+ Aa
Dans le cadre de son projet d'établissement 2013-2016, l'Université de Nantes souhaite faire du développement de l'interdisciplinarité un axe prioritaire de sa politique. L'interdisciplinarité est aujourd'hui un élément essentiel dans l'analyse et la compréhension des phénomènes et systèmes complexes (évolution du climat, étude des écosystèmes,...) et une clé dans la compréhension des grands enjeux sociétaux actuels et futurs (évolution démographique, sécurité alimentaire, la recherche marine et maritime, les énergies propres, les transports intelligents...).

Forte de son expérience d'un demi-siècle de pluridisciplinarité qui en fait aujourd'hui l'une des plus grandes universités pluridisciplinaires françaises, l'Université de Nantes a pour ambition de devenir la première université interdisciplinaire française d'ici 10 ans avec pour objectif de :

  • Développer des compétences de niveau international sur les grands thèmes interdisciplinaires (santé, numérique, transports, énergies)
  • Donner un nouveau rôle et un de nouvelles priorités aux structures fédératives de recherche
  • Utiliser l'interdisciplinarité dans le développement de l'inter-régionalité avec la Bretagne
  • Ancrer l'interdisciplinarité dans le triptyque formation-recherche-innovation

Le rôle des sciences humaines et sociales

L'un des atouts majeurs du développement de l'interdisciplinarité sera l'intégration des sciences humaines et sociales comme élément structurant de la démarche. L'Université de Nantes possède en la matière un potentiel remarquable et des pratiques interdisciplinaires déjà bien ancrées, notamment avec la santé, l'agroalimentaire (programme de recherche européen Lascaux) ou les sciences de la mer (programme de recherche européen Human Sea).

Les atouts de l'Université de Nantes


Une organisation originale adaptée à la mise en œuvre de projets interdisciplinaires

A côté des laboratoires de recherche, garants de l'excellence disciplinaire, l'Université de Nantes peut s'appuyer sur des structures de recherche fédérative fortes parmi lesquelles :
  • La Structure fédérative de recherche François Bonamy qui regroupe l'ensemble des laboratoires de santé et mène des recherches sur les biomatériaux et la médecine régénérative tissulaire avec le laboratoire CEISAM (Chimie Interdisciplinarité, synthèse, analyse, modélisation) et le laboratoire SUBATECH sur la bio informatique et la médecine nucléaire.

  • La Fédération Institut Universitaire Mer et Littoral  (IUML) qui regroupe des laboratoires de droit, géographie, économie, biologie, sciences de l'ingénieur

  • La Fédération AtlanSTIC et le Labex Comin Lab qui déclinent la recherche sur le numérique en faisant intervenir optique, électronique, informatique, psychologie cognitive, linguistique et analyse des usages.

  • La Maison des Sciences de l'Homme (MSH) qui héberge et accompagne des projets de recherche émanant de chercheurs et enseignants-chercheurs en sciences de l'homme et de la société

De nombreux exemples de projets interdisciplinaires en cours

Les laboratoires de recherche, chercheurs et enseignants-chercheurs, tous domaines confondus, travaillent depuis de nombreuses années sur des thématiques de recherche communes, certaines débouchant sur la co-construction de projets parmi lesquels :

Une identité pluridisciplinaire internationalement reconnue

De nombreuses délégations d'universités étrangères viennent à Nantes à la recherche de partenariats, de partages d'expériences ou d'échanges de processus commun qui permettent à l'Université de Nantes d'exporter son savoir-faire et d'intégrer des réseaux et projets de recherche internationaux. L'occasion également d'intégrer des approches différentes pour aller plus loin dans certains domaines de recherche.
  • Université Laval (Québec)
  • Toyo University (Japon)

Mis à jour le 3 juin 2015 par Julien PATRON