Vous êtes ici : Accueil université > La recherche > Politique de recherche

La politique de recherche à l'Université de Nantes

A- A+ Aa
Pôle majeur d'enseignement supérieur et de recherche du Grand Ouest, l'Université de Nantes est l'une des grandes universités pluridisciplinaires françaises au sein de laquelle l'ensemble des champs du savoir sont représentés :
  • Lettres, langues, sciences humaines et sociales ;
  • Sciences de la vie - santé ;
  • Sciences - technologies
Force d'innovation, l'Université de Nantes s'inscrit dans une dynamique d'excellence de la recherche à travers l'activité de ses près de 3 200 personnels dédiés à la recherche et 63 laboratoires et structures de recherche (75% des laboratoires ont été classés A et A+ par Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur - AERES).

La futur pôle universitaire du Quartier de la Création dont l'Université de Nantes pilote l'axe de recherche "culture numérique"

Devenir une des premières universités interdisciplinaires

4 priorités thématiques


L'Université de Nantes souhaite faire du développement de l'interdisciplinarité un axe prioritaire de son développement scientifique et devenir l'une des premières universités interdisciplinaires de France dans les 10 prochaines années.

L'un des atouts majeurs du développement de l'interdisciplinarité sera l'intégration des sciences humaines et sociales comme élément structurant de la démarche. L'Université de Nantes possède en la matière un potentiel remarquable et des pratiques interdisciplinaires déjà bien ancrées, notamment avec la santé, l'agroalimentaire (programme de recherche européen Lascaux) ou les sciences de la mer (programme de recherche européen Human Sea).

En savoir plus sur l'interdisciplinarité à l'Université de Nantes

Définir une recherche inter-régionale pour une reconnaissance européenne

L'Université de Nantes a aussi pour ambition de faire émerger Nantes comme une vraie place de recherche et d'innovation à l'échelle européenne et à l'échelle internationale en s'appuyant notamment sur une collaboration avec l'ensemble des acteurs des Pays de la Loire et de la Bretagne.

Cette structuration bi-régionale sur le plan de la recherche est un levier central et incontournable du développement de l'établissement, notamment avec l'intensification d'un axe Nantes-Rennes. La mise en place de plusieurs Labex communs (Lebesgue...) et la participation de laboratoires nantais et rennais à des projets de recherche croisés participent aujourd'hui à cette dynamique bi-régionale.

Mer


Numérique

Santé


Matériaux


Développer une recherche de niveau international

Enfin, l'Université de Nantes souhaite internationaliser sa recherche en développant l'accueil d'étudiants de master, de doctorat et de chercheurs étrangers, favorisant le choc des cultures et des pratiques scientifiques. Cette internationalisation de la recherche passe également par la mise en oeuvre de partenariats structurants et approfondis avec d'autres établissements étrangers, comme avec l'Université de Laval au Québec.

Chiffres clés

  • 1100 Enseignants-chercheurs et 250 personnels administratifs et techniques
  • 180 chercheurs et 200 personnels administratifs et techniques des organismes (CNRS, INSERM, INRA, INRIA...)
  • En moyenne 110 chercheurs étrangers invités
  • 63 laboratoires et structures de recherche principaux :
    • 48 laboratoires dont 24 UMR (Unité Mixte de Recherche)
    • 1 Formation de recherche en évolution (FRE)
    • 23 Equipes d'accueil (EA)
    • 15 Structures fédératives de recherche (SFR) dont 9 communes avec le CNRS
  • 8 Écoles doctorales réunies au sein d'un Collège doctoral unique
  • 1 200 doctorants
  • 225 soutenances (2012-2013)

Mis à jour le 21 janvier 2014 par Julien PATRON