Vous êtes ici : Accueil université > L'université > Développement durable > Agenda 21

Le développement durable

A- A+ Aa
Notion à la mode mais au combien difficile à définir, l'idée de développement durable est aujourd'hui tournée à toutes les sauces. Mais que signifie-t-elle vraiment ?

Retour aux sources :


Si la notion de développement durable est développée depuis plusieurs décennies, elle n'a vraiment pris son envol que depuis une vingtaine d'années.
Publié en 1987 par la Commission mondiale sur l'environnement et le développement, le Rapport Brundtland (ayant pour titre Notre Avenir à Tous) a été nommé ainsi du nom de la présidente de la commission, la Norvégienne Gro Harlem Brundtland. Ce rapport définit la politique nécessaire pour parvenir à un « développement durable ». On y trouve la définition la plus répandue de nos jours :

« Le développement durable est un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d'accorder la plus grande priorité, et l'idée des limitations que l'état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l'environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. »

Aujourd'hui et en pratique...


Comment répondre à ces impératifs ? En tentant de prendre en compte toutes les questions soulevées par la volonté de penser l'avenir au présent. Cela ne peut passer que par l'étude de toutes les facettes des problèmes évoqués.
C'est pourquoi s'est peu à peu imposé le schéma suivant. Il illustre parfaitement la complexité du développement durable, avec la nécessité de prendre en compte différentes thématiques et de les confronter.

Là apparaissent les « trois piliers du développement durable », l'économie, l'environnement et le social. Bien trop souvent on associe aujourd'hui développement durable et sauvegarde de l'environnement alors que la logique va bien plus loin que cela. C'est la superposition des trois aires, la conciliation des trois piliers, qui amène à la définition de ce qu'est un développement durable.

Les trois piliers du développement durable

C'est de cette confrontation que l'on peut arriver à un développement harmonieux de l'Humanité avec elle-même, un développement enfin soutenable pour la planète et pour les écosystèmes.
Et c'est là que réside toute la complexité du processus que l'Université est en train de mener.

Mis à jour le 22 janvier 2012 par Gaelle MOURIER BOUCHON

Participez !

Pour toute question, suggestion, idée, remise en question, interrogation, contestation, bref, pour satisfaire toute velléité de participation, une seule adresse :

agenda21@univ-nantes.fr