Vous êtes ici : Accueil université > La recherche > Talent

Portrait de chercheur : Guy Ouvrard

A- A+ Aa

Titulaire d'un DEA chimie structurale (1974) puis d'un doctorat d'Etat (1980), Guy Ouvrard débute sa carrière comme professeur de mathématiques dans le secondaire. Influencé par des personnalités comme le professeur Jean Rouxel, ancien directeur de l'IMN (1988-1998), et Raymond Brec, son directeur de thèse, il devient technicien puis ingénieur de recherche au CNRS (1976-1999).

Intéressé par les sciences en général, il se tourne rapidement vers les sciences expérimentales et plus particulièrement vers la chimie du solide "un bon équilibre entre la synthèse, qui est vraiment de la chimie, et la caractérisation des matériaux qui utilise plutôt des méthodes de physique. Je peux être ainsi vu comme un chimiste par des physiciens et un physicien par des chimistes !".  

En 1984, il développe une technique nouvelle qui va devenir sa spécialité : la spectroscopie d'absorption des rayons X. Encouragé par des résultats très probants, il participe quelques années plus tard, de 2002 à 2006, à la construction et au lancement du synchrotron "Soleil", source de lumière extrêmement puissante ayant pour vocation d'explorer la matière


En 2011, il participe au projet ROCK, labellisé Equipement d'excellence dans le cadre du Grand emprunt, un projet au sein duquel il est responsable d'un des deux axes scientifiques. Il y applique sa technique aux matériaux d'électrode pour batteries au lithium.

Directeur adjoint de l'Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN) en tant que responsable du laboratoire de chimie des solides de 1997 à 2007, il en devient le directeur en janvier 2008.

"Je peux être vu comme un chimiste par des physiciens et un physicien par des chimistes, image interdisciplinaire d'un spécialiste des matériaux".

Guy Ouvrard


Mis à jour le 9 mai 2012 par Julien PATRON

Biographie

1974 : DEA de chimie structurale

1980 : Doctorat d'Etat

1976 - 1999 :
Ingénieur de recherche au CNRS

Depuis septembre 1999 :
Professeur des universités (enseignement de la chimie du solide et des spectroscopies)

Janvier 1997 - décembre 2007 :
Directeur adjoint de l'Institut des Matériaux (responsable du Laboratoire de Chimie des Solides)

Depuis janvier 2008 :
Directeur de l'Institut des Matériaux (IMN - UMR 6502)