Vous êtes ici : Accueil université > La recherche > Actualités

Numérique, Recherche / Culture scientifique, Relations Entreprise

A Nantes, une nouvelle coque de smartphone innovante conçue pour se protéger des ondes électromagnétiques

A- A+ Aa

5 juin 2014

Une équipe nantaise de l’Institut d'Electronique et de Télécommunications de Rennes (IETR – Université de Nantes – CNRS - Université de Rennes 1 – Insa Rennes – Supélec) a codéveloppé en collaboration avec la société Dephasium LTD une coque de smartphone anti-radiation permettant de réduire jusqu’à 99% le rayonnement des ondes. La technologie "Ancilia" est commercialisée pour les iPhone 5 et 5S. D'autres modèles sont en cours de développement notamment pour iPhone 6, 6 plus, Samsung Galaxy série S.

Chaque jour, nous sommes des millions à utiliser nos smartphones pour téléphoner, envoyer des SMS ou consulter nos emails. Mais, pour certains, l'utilisation prolongée de ces mobiles n'est pas sans danger pour la santé. En cause, les ondes électromagnétiques issues des appareils. Face à cette problématique, la société Dephasium LTD, spécialisée dans la conception d'étuis de portable, s'est associée en 2008 à l'équipe nantaise Radar et Télécom de l'Institut d'Electronique et de Télécommunications de Rennes (IETR), située dans les locaux de Polytech Nantes (Université de Nantes), avec l'objectif de développer conjointement une technologie innovante "anti-radiation" pour smartphone.

"Dès le départ, nous avons proposé l'idée de travailler ensemble à la réduction du rayonnement des ondes électromagnétiques vers la tête et le corps en général, en créant une sorte de bouclier afin de protéger, dans des conditions et avec des performances optimales, les utilisateurs de portable des radiations de proximité"
, explique Joseph Saillard, professeur émérite à l'Université de Nantes, à l'initiative du projet, Janic Chauveau, post-doctorant et Marc Brunet, ingénieur d'études en électronique à l'IETR.

  • Un partenariat unique sur le marché de l'accessoire mobile
En étroite collaboration avec le laboratoire, la société Dephasium LTD a par la suite piloté un programme d'études et de développement industriel autour de cette nouvelle technologie dans le cadre d'un partenariat de recherche public-privé jusque-là unique sur le marché de l'accessoire mobile. "L'objectif et la principale difficulté du projet étaient non seulement de développer une technologie innovante, mais aussi de pouvoir l'appliquer à un petit objet comme un portable, de la rendre presque inaperçue, tout en prenant en compte les contraintes de design", souligne Joseph Saillard.

  • Jusqu'à 99% de protection contre les ondes électromagnétiques
Plusieurs prototypes de coque ont été créés et testés au sein de l'IETR "suivant l'évolution des technologies mobiles" pour arriver à la mise au point d'une coque "anti-radiation" offrant jusqu'à 99% de protection contre les ondes électromagnétiques. "Aucune onde électromagnétique n'est éliminée", précise Serge Parienti de la société Dephasium. "Le parcours des ondes potentiellement nocives est modifié, l'utilisateur est simplement "contourné" par une partie du rayonnement émis par son portable, ce qui lui évite d'être impacté par la diffusion des ondes émises à pleine puissance". Baptisée "Ancilia" ("bouclier" en latin), la technologie a fait l'objet de plusieurs brevets en copropriété entre l'Université de Nantes et la société Dephasium LTD qui en détient 100% des droits d'exploitation. Une première gamme de coques pour iPhone 5 et 5S est actuellement commercialisée par la société Tucano en Italie, en France, en Espagne et au Portugal. La commercialisation sera étendue dans les prochains mois à de nombreux autres pays et la gamme sera significativement enrichie en 2015, notamment pour les iPhone 6 et 6 plus, Samsung Galaxy série S.

Regarder l'émission "En quête d'innovation" consacrée à Ancilia



Mis à jour le 10 décembre 2014 par Julien PATRON