Vous êtes ici : Accueil université > La formation > Le devenir de nos diplômés > Enquête ingénieurs

Promotion ingénieurs 2011 : 93% d'embauche en moins de 6 mois

A- A+ Aa
Lettre d'informations de Polytech Nantes
POLYTECH NANTES INFOS
N°11 - JUIN 2012

Le niveau de placement de la promotion 2011 est très bon et en sensible amélioration pour la seconde année consécutive.
Les résultats présentés sont extraits de l'enquête sur l'insertion professionnelle des ingénieurs de Polytech Nantes réalisée en février 2012 (6 mois après l'obtention du diplôme) auprès des 263 diplômés de la promotion 2011*.

Emplois

Évolution du taux d'activité (ratio embauchés/disponibles pour un emploi)Six mois après le diplôme, 93 % des ingénieurs disponibles pour un emploi ont été embauchés contre 91% l'an dernier, 86% en 2010, 91% en 2009, 96% en 2008 et 88 % en 2007.
72% des embauchés ont trouvé un emploi en moins de 2 mois, alors qu'ils étaient 77% en 2011, 66% en 2010, 85% en 2009 et 90% en 2008.

Les stages sont le principal moyen pour trouver un emploi, puis les sites internet spécialisés et enfin les candidatures spontanées et les relations personnelles.

Répartitions

59% des ingénieurs de Polytech Nantes trouvent un emploi dans les grandes entreprises ; 47% l'an dernier, 32% en 2010, 45% en 2009, 30% en 2008, 34% en 2007.
La répartition géographique se fait à 23% en région parisienne (21% l'an dernier, 16% en 2010, 24% en 2009, 27% en 2008, 30% en 2007), 7% à l'étranger (8% l'an dernier), et le reste en province.
La région des Pays de la Loire capte 42% de nos ingénieurs (38% l'an dernier) : 61% des informaticiens, 37% des matériaux, 44% des électroniciens, 27% du génie électrique, 26% des thermiciens et 43% pour la première promotion de génie civil.

Salaires

Salaires d'embauche en France en K€ (avantages et primes compris)




Le salaire moyen d'embauche, en France, primes et avantages divers compris, est de 32,8 k€ (32 k€ en moyenne sur les 3 années précédentes).

Les salaires dans la région parisienne sont supérieurs d'environ 9% à ceux de province, et dans les grandes entreprises, ils sont toujours supérieurs de 5 à 6 % à ceux des PME.

*Compte tenu du petit nombre d'échantillons dans chaque sous-catégorie de cette enquête, ces statistiques sont à analyser avec prudence. En effet, l'observation plus fine des résultats peut laisser apparaître de grandes hétérogénéités en fonction des spécialités, de la taille des entreprises ou de leur localisation. Quoi qu'il en soit, ces résultats reflètent néanmoins des tendances, ainsi que leurs évolutions sur quelques années. En raison de cette remarque liminaire, nous resterons factuels et laissons le lecteur se faire sa propre analyse de ces chiffres.

Contact

> Hervé Mourton, Responsable de la Direction des Partenariats

Lettre d'informations n°11


Mis à jour le 13 novembre 2012 par Communication Polytech